VENDREDI 10 AVRIL 2020

Vendredi Saint – Année A / couleur : rouge

 

CHEMIN DE CROIX

 

pour les enfants

Le vendredi saint, les chrétiens ont l’habitude d’accompagner le Christ qui marche vers le calvaire, le lieu où il va donner sa vie pour nous.

 

On appelle cela le « chemin de croix ».

 

Nous vous proposons de vivre ce chemin de croix en famille. Selon les conditions dans lesquelles vous êtes confinés (en maison ou en appartement, avec ou sans jardin) ce chemin de croix sera vécu différemment !

 

Traditionnellement, on le célèbre en milieu d’après-midi, mais vous pouvez le faire à un autre moment de la journée.

Plusieurs façons de vivre ce temps :

- Sans se déplacer, devant le coin prière. Vous pouvez trouver les images du chemin de croix ci-dessous (ou les dessins confectionnés par vos enfants (ici).

- En faisant une petite procession dans votre logement.

- En faisant une procession dans votre jardin.

 

Choisir la manière de faire la plus adaptée :

Si vous décidez de faire une procession, vous pouvez choisir toutes les étapes (on parle de « station » … comme dans le métro !) ou seulement certaines. Décidez aussi des lieux où vous allez vous arrêter (vous pouvez déposer une petite croix ou une fleur, une image ou un post-it sur lequel vous avez écrit le nom de la station).

 

Préparer la prière

Un conducteur : il conduit la prière. C’est logiquement un des parents ou un « grand » qui reçoit cette mission pour la famille.

Des lecteurs : s'entraîner à lire lentement les textes, expliquer les mots difficiles.

Des chants : au début et à la fin de la célébration, si on le souhaite...

Des porteurs de croix : des membres de la famille portent la croix à tour de rôle (qu’on soit en procession ou que l’on reste dans la même pièce pendant tout le chemin de croix)

Bonus : les enfants peuvent se déguiser en personnages du chemin de croix (soldats romains, femmes de Jérusalem, Jésus, apôtres, foule, Simon qui vient aider Jésus, Ponce Pilate).

 

 

Chemin de Croix

 

Les images qui suivent sont libre de droit pour tout usage privé ou non commercial; sinon l'autorisation de l'auteur est indispensable.

(création Odile Bourgoin)

 

Introduction :

Chant d’entrée éventuel

Conducteur : Je vous invite à faire un signe de croix : au nom du Père, du Fils, du Saint-Esprit. Amen.

Seigneur Jésus, remplis nos cœurs de ton Esprit, afin que nous connaissions le prix de notre rédemption et devenions dignes de participer aux fruits de ta passion, de ta mort et de ta résurrection.

STATION 1 : JÉSUS EST CONDAMNE A MORT

 

 

Lecteur 1 : (annonce le titre de la station)

 

Conducteur : Nous t’adorons, ô Christ, et nous te bénissons,

Assemblée : car tu as racheté le monde par ta Sainte Croix.

 

Lecteur 2 : Pilate est convaincu de l’innocence de l’accusé. Mais il se dérobe à la voix de sa conscience. Devant la menace, il cède définitivement et il émet la sentence de mort. Personne n’est là pour prendre la défense de Jésus, lui qui est passé en faisant le bien.

 

Conducteur : Ô Christ, accorde-nous la grâce de défendre la vérité.

STATION 2 : JÉSUS EST CHARGE DE SA CROIX

 

Lecteur 1 : (annonce le titre de la station)

 

Conducteur : Nous t’adorons, ô Christ, et nous te bénissons

Assemblée : car tu as racheté le monde par ta Sainte Croix.

 

Lecteur 2 : La croix est l’instrument d’une mort infamante réservée aux plus misérables. Jésus supporte l’abaissement le plus extrême, Lui, le Fils de Dieu. Comment révéler plus fortement l’amour infini de Dieu pour chacun de nous ?

 

Conducteur : Ô Christ, donne-nous du courage pour accepter les croix de notre vie.

STATION 3 : JÉSUS TOMBE POUR LA PREMIÈRE FOIS

 

Lecteur 1 : (annonce le titre de la station)

 

Conducteur : Nous t’adorons, ô Christ, et nous te bénissons

Assemblée : car tu as racheté le monde par ta Sainte Croix.

 

Lecteur 2 : Jésus tombe d’épuisement sous le poids de la croix. La vraie cause de sa chute, ce sont nos péchés. Jésus tombe et se relève, sans prononcer un mot, comme pour exhorter silencieusement ceux qui tombent à se relever.

 

Conducteur : Ô Christ, donne-nous la force de résister aux tentations pour ne pas alourdir ta croix.

STATION 4 : JÉSUS RENCONTRE SA MÈRE

 

 

Lecteur 1 : (annonce le titre de la station)

 

Conducteur : Nous t’adorons, ô Christ, et nous te bénissons,

Assemblée : car tu as racheté le monde par ta Sainte Croix.

 

Lecteur 2 : Marie a le cœur déchiré quand sur le chemin elle voit son Fils chargé de la croix. Elle se souvient qu’elle avait répondu à l’ange Gabriel : “Je suis la servante du Seigneur”. Maintenant cette parole se réalise par la croix. Elle est bien la Mère des douleurs, celle qui est la Mère du Rédempteur du monde.

 

Conducteur : Ô Marie, sois présente aux mères éprouvées.

STATION 5 : SIMON DE CYRÈNE

 

Lecteur 1 : (annonce le titre de la station)

 

Conducteur : Nous t’adorons, ô Christ, et nous te bénissons,

Assemblée : car tu as racheté le monde par ta Sainte Croix.

 

Lecteur 2 : Simon de Cyrène, un passant qui revenait des champs, fut réquisitionné par les soldats romains pour aider à porter la croix de Jésus. Ils ne se connaissent pas et portant Simon porte son aide à Jésus pour alléger son fardeau

 

Conducteur : Ô Christ, donne-nous la grâce de Te voir dans nos frères souffrants et d’être disponibles pour les aider.

STATION 6 : VÉRONIQUE ESSUIE LA SAINTE FACE DE JÉSUS

 

 

Lecteur 1 : (annonce le titre de la station)

 

Conducteur : Nous t’adorons, ô Christ, et nous te bénissons

Assemblée : car tu as racheté le monde par ta Sainte Croix.

 

Lecteur 2 : Selon la tradition, une femme écarte les soldats qui escortent les condamnés pour essuyer la sueur et le sang du visage de Jésus. Comme pour honorer ce geste de compassion, Jésus donne à Véronique une image de son visage qui reste imprimée sur le voile.

 

Conducteur : Ô Christ, donne-nous le courage de Véronique.

STATION 7 : JÉSUS TOMBE POUR LA DEUXIÈME FOIS

 

 

Lecteur 1 : (annonce le titre de la station)

 

Conducteur : Nous t’adorons, ô Christ, et nous te bénissons

Assemblée : car tu as racheté le monde par ta Sainte Croix.

 

Lecteur 2 : Voici que le Condamné gît de nouveau dans la poussière de la terre. Comme le dit le psaume 21 : “Et moi, je suis un ver, pas un homme, raillé par les gens, rejeté par le peuple”. Les forces de Jésus diminuent mais le chemin n’est pas terminé.

 

Conducteur : Ô Christ, pardon pour nos rechutes.

STATION 8 : JÉSUS PARLE AUX FEMMES QUI LE SUIVENT

 

 

Lecteur 1 : (annonce le titre de la station)

 

Conducteur : Nous t’adorons, ô Christ, et nous te bénissons

Assemblée : car tu as racheté le monde par ta Sainte Croix.

 

Lecteur 2 : Des femmes pleurent et se lamentent en voyant passer le sinistre cortège. Mais Jésus les surprend : ne s’arrêtant pas à lui-même ni à ce qu’il endure, il trouve la force de les avertir qu’il est urgent de reconnaître le salut que Dieu leur offre.

 

Conducteur : Ô Christ, aide-nous à mettre nos actes en cohérence avec notre foi.

STATION 9 : JÉSUS TOMBE POUR LA TROISIÈME FOIS

 

 

Lecteur 1 : (annonce le titre de la station)

 

Conducteur : Nous t’adorons, ô Christ, et nous te bénissons

Assemblée : car tu as racheté le monde par ta Sainte Croix.

 

Lecteur 2 : Voici Jésus tombé à terre pour la troisième fois. Ce Condamné, qui succombe sous le poids de la croix tout près du lieu de son supplice, est celui-là même qui a dit : « Je suis le Chemin, la Vérité, la Vie ».

 

Conducteur : Ô Christ, aide-nous à suivre le même chemin qui, par la croix, conduit à la vie éternelle.

STATION 10 : JÉSUS EST DÉPOUILLE DE SES VÊTEMENTS

 

 

Lecteur 1 : (annonce le titre de la station)

 

Conducteur : Nous t’adorons, ô Christ, et nous te bénissons,

Assemblée : car tu as racheté le monde par ta Sainte Croix.

 

Lecteur 2 : Né dans la pauvreté la plus complète, Jésus meurt dans la plus totale nudité. Il refuse le vin mêlé de fiel qu’on veut lui donner, pour que sa mort en croix soit un sacrifice d’expiation. Il est Prêtre. Il veut garder sa conscience éveillée jusqu’à la fin.

 

Conducteur : Ô Christ, donne-nous la grâce de participer librement et consciemment à ton oeuvre de salut.

STATION 11 : JÉSUS EST CLOUE SUR LA CROIX

 

Lecteur 1 : (annonce le titre de la station)

 

Conducteur : Nous t’adorons, ô Christ, et nous te bénissons,

Assemblée : car tu as racheté le monde par ta Sainte Croix.

Lecteur 2 : Les coups des bourreaux fixant les clous écrasent les pieds et les mains du Condamné. La terrible vision de Jésus en agonie attire des foules innombrables, de génération en génération, parce qu’elle montre la puissance d’un amour qui se donne jusqu’au bout.

 

Conducteur : Ô Christ, remplis nos coeurs de reconnaissance pour le don total de ta vie.

STATION 12 : JÉSUS MEURT SUR LA CROIX

 

 

Lecteur 1 : (annonce le titre de la station)

 

Conducteur : Nous t’adorons, ô Christ, et nous te bénissons

Assemblée : car tu as racheté le monde par ta Sainte Croix.

 

Lecteur 2 : « Père, pardonne-leur : ils ne savent pas ce qu’ils font .» | « Aujourd’hui tu seras avec moi dans le paradis.» | « Voici ton fils… Voici ta mère.» | « J’ai soif.» | « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? » | « Père, entre tes mains je remets mon esprit.» | « Tout est accompli.»

 

Conducteur : Ô Christ, merci pour tes sept paroles sur la croix qui nous enseignent miséricorde, espérance, tendresse, zèle pour la mission, union profonde à Dieu et confiance totale au milieu de l’épreuve.

STATION 13 : JÉSUS EST DESCENDU DE LA CROIX

 

 

Lecteur 1 : (annonce le titre de la station)

 

Conducteur : Nous t’adorons, ô Christ, et nous te bénissons

Assemblée : car tu as racheté le monde par ta Sainte Croix.

 

Lecteur 2 : On remet entre les mains de la mère le corps sans vie de son Fils. L’image de la “Pietà” exprime tout l’amour né dans le coeur de Marie le jour de l’Annonciation. Dans la souffrance, la Mère des Douleurs s’abandonne avec confiance à Dieu, à qui rien n’est impossible.

Conducteur : Ô Marie, aide-nous à persévérer au milieu de l’épreuve.

STATION 14 : JÉSUS EST MIS AU TOMBEAU

 

 

Lecteur 1 : (annonce le titre de la station)

 

Conducteur : Nous t’adorons, ô Christ, et nous te bénissons

Assemblée : car tu as racheté le monde par ta Sainte Croix.

 

Lecteur 2 : Le tombeau est le signe du sacrifice suprême de Jésus pour notre salut. Mais il n’est pas le dernier mot de son oeuvre. L’Amour sera plus fort que la mort : le troisième jour, le Christ est ressuscité.

Conducteur : Ô Christ, donne-nous de vivre dans l’espérance de la Résurrection. A toi, Jésus, présence cachée et victorieuse dans l’histoire du monde, honneur et gloire pour les siècles des siècles, Amen.

 

 

Source : Chapelle ND de la Médaille Miraculeuse

 

Prolonger la prière

 

Le jardin de Pâques

Jardin de Pâques à fabriquer

Prévoir : une pierre arrondie, si possible, des petites branches droites et

de la ficelle

Confectionner trois croix avec des branches droites et de la ficelle,

Les installer sur le dessus de la colline.

Fermer le tombeau avec la pierre.

 

Jeu

Pour les enfants du primaire :

La mort de Jésus sur la croix est difficile à regarder. En souffrant Jésus souffre avec tous ceux qui souffrent. Pour qui veux-tu prier aujourd'hui ?

 

Le brigand qui est à côté de Jésus sur la croix lui dit : « Souviens-toi de moi ». Et toi que veux-tu dire à Jésus sur la croix ?

 

 

Pour les collégiens

Jésus donne sa vie sur la croix. Il offre sa vie pour les hommes. Devant la croix, quelle partie de ta vie (un événement vécu, une situation passée ou présente, une peur, un souhait) veux-tu offrir à Jésus pour qu’il lui redonne de la lumière, de la joie et de la paix ?

 

Sur la croix Jésus dit : « J’ai soif ». Que veux-tu donner à Jésus pour apaiser sa soif ? Quel geste d’amour concret peux-tu poser aujourd'hui pour apaiser la soif de Jésus ?

 

 

Pour les lycéens

En donnant sa vie sur la croix, Jésus réconcilie l’humanité avec le Père. Le fruit de cette réconciliation coule du côté ouvert de Jésus d’où jaillit du sang et de l’eau.  Quelle soif veux-tu apaiser à cette source ?

 

En contemplant le sacrifice de Jésus sur la croix, quel sentiment veux-tu offrir à Jésus ? Quel sacrifice veux-tu lui offrir ?

 

 

 

Bricolage Carte "Croix Pop-Up"

 

Réalisation :

Dans une feuille cartonnée, découper une bande de L 21 cm x H 14,5 cm.

Plier en deux la bande de manière à obtenir une carte pliée de 10,5 cm x 14,5 cm (le pli positionné à gauche, l’ouverture à droite).

Tracer le modèle sur la carte pliée, puis la découper selon les pointillés gras noirs avec une paire de ciseaux à bouts pointus ou à l’aide d’un cutter.

Décorer la carte et écrire votre message.

 

Evider la zone verte. Conserver la zone jaune. Découper sur les pointillés.