Dimanche 10 Octobre 2021

28ème Dimanche du Temps Ordinaire – Année B / couleur : vert

 

Messe à 10h30

en l'église Notre Dame de la Médaille

 

Messe anticipée la veille à 18h30

en l'église Notre Dame de La Ville aux Dames

 

 


 

DÉROULÉ DE LA MESSE

CHANT d'entrée

1. Dieu, qui nous appelles à vivre aux combats de la liberté. (bis)

   Pour briser nos chaînes, fais en nous ce que tu dis,

   Pour briser nos chaînes, fais jaillir en nous l'Esprit !

 

2. Dieu qui nous apprends à vivre aux chemins de la vérité. (bis)

   Pour lever le jour, fais en nous ce que tu dis,

   Pour lever le jour, fais jaillir en nous l'Esprit !

 

4. Dieu, qui as ouvert le livre où s'écrit notre dignité. (bis)

   Pour tenir debout, fais en nous ce que tu dis,

   Pour tenir debout, fais jaillir en nous l'Esprit !

 

KYRIE

1/ Seigneur Jésus chemin de vie, tu nous promets un trésor dans le ciel.

Prends pitié de nous.

R/ Kyrie, Kyrie eleison, Kyrie eleison, eleison.

 

2/ Ô Christ à la bonté sans pareille, tu poses sur tout homme un regard d’amour.

Prends pitié de nous.

R/ Christe eleison, Christe eleison.

 

3/ Seigneur de tendresse, tu nous invites à l’humilité et à la compassion.

Prends pitié de nous.

R/ Kyrie, Kyrie eleison, Kyrie eleison, eleison.

 

Gloria

Gloire à Dieu, Gloire à Dieu au plus haut des cieux.

Et paix sur la terre aux hommes qu’il aime.

Nous te louons nous te bénissons, nous t’adorons, nous te glorifions, nous te rendons grâce, pour ton immense gloire, Seigneur Dieu, roi du ciel, Dieu le père tout-puissant. Seigneur, Fils unique, Jésus Christ, Seigneur Dieu, Agneau de Dieu, le Fils du Père ; Toi qui enlèves le péché du monde, prends pitié de nous ; Toi qui enlèves le péché du monde, reçois notre prière ; Toi qui es assis à la droite du Père, prends pitié de nous. Car toi seul es saint, toi seul es Seigneur, Toi seul es le Très-Haut : Jésus Christ, avec le Saint-Esprit Dans la gloire de Dieu le Père. Amen.

 

 

PREMIÈRE LECTURE

« À côté de la sagesse, j’ai tenu pour rien la richesse » (Sg 7, 7-11)

Lecture du livre de la Sagesse

 

J’ai prié,

et le discernement m’a été donné.

J’ai supplié,

et l’esprit de la Sagesse est venu en moi.

    Je l’ai préférée aux trônes et aux sceptres ;

à côté d’elle, j’ai tenu pour rien la richesse ;

    je ne l’ai pas comparée à la pierre la plus précieuse ;

tout l’or du monde auprès d’elle n’est qu’un peu de sable,

et, en face d’elle, l’argent sera regardé comme de la boue.

    Plus que la santé et la beauté, je l’ai aimée ;

je l’ai choisie de préférence à la lumière,

parce que sa clarté ne s’éteint pas.

    Tous les biens me sont venus avec elle

et, par ses mains, une richesse incalculable.

 

    – Parole du Seigneur.

 

 

PSAUME

Ps 89 (90)

R/ Rassasie-nous de ton amour, Seigneur : nous serons dans la joie.

 

Apprends-nous la vraie mesure de nos jours :

que nos cœurs pénètrent la sagesse.

Reviens, Seigneur, pourquoi tarder ?

Ravise-toi par égard pour tes serviteurs.

 

Rassasie-nous de ton amour au matin,

que nous passions nos jours dans la joie et les chants.

Rends-nous en joies tes jours de châtiment

Et les années où nous connaissions le malheur.

 

Fais connaître ton œuvre à tes serviteurs et ta splendeur à leurs fils.

Que vienne sur nous la douceur du Seigneur notre Dieu !

Consolide pour nous l’ouvrage de nos mains ;

oui, consolide l’ouvrage de nos mains.

 

 

DEUXIÈME LECTURE

« La parole de Dieu juge des intentions et des pensées du cœur » (He 4, 12-13)

Lecture de la lettre aux Hébreux

 

Frères,

    elle est vivante, la parole de Dieu,

énergique et plus coupante qu’une épée à deux tranchants ;

elle va jusqu’au point de partage de l’âme et de l’esprit,

des jointures et des moelles ;

elle juge des intentions et des pensées du cœur.

    Pas une créature n’échappe à ses yeux,

tout est nu devant elle, soumis à son regard ;

nous aurons à lui rendre des comptes.

 

    – Parole du Seigneur.

 

 

ÉVANGILE

« Vends ce que tu as et suis-moi » (Mc 10, 17-30)

Alléluia. Alléluia.

Heureux les pauvres de cœur, car le royaume des Cieux est à eux !

Alléluia.

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

 

En ce temps-là,

    Jésus se mettait en route

quand un homme accourut

et, tombant à ses genoux, lui demanda :

« Bon Maître, que dois-je faire

pour avoir la vie éternelle en héritage ? »

    Jésus lui dit :

« Pourquoi dire que je suis bon ?

Personne n’est bon, sinon Dieu seul.

    Tu connais les commandements :

Ne commets pas de meurtre,

ne commets pas d’adultère,

ne commets pas de vol,

ne porte pas de faux témoignage,

ne fais de tort à personne,

honore ton père et ta mère. »

    L’homme répondit :

« Maître, tout cela, je l’ai observé

depuis ma jeunesse. »

    Jésus posa son regard sur lui, et il l’aima.

Il lui dit :

« Une seule chose te manque :

va, vends ce que tu as

et donne-le aux pauvres ;

alors tu auras un trésor au ciel.

Puis viens, suis-moi. »

    Mais lui, à ces mots, devint sombre

et s’en alla tout triste,

car il avait de grands biens.

    Alors Jésus regarda autour de lui

et dit à ses disciples :

« Comme il sera difficile

à ceux qui possèdent des richesses

d’entrer dans le royaume de Dieu ! »

    Les disciples étaient stupéfaits de ces paroles.

Jésus reprenant la parole leur dit:

« Mes enfants, comme il est difficile

d’entrer dans le royaume de Dieu !

    Il est plus facile à un chameau

de passer par le trou d’une aiguille

qu’à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu. »

    De plus en plus déconcertés,

les disciples se demandaient entre eux :

« Mais alors, qui peut être sauvé ? »

    Jésus les regarde et dit:

« Pour les hommes, c’est impossible,

mais pas pour Dieu ;

car tout est possible à Dieu. »

    Pierre se mit à dire à Jésus :

« Voici que nous avons tout quitté

pour te suivre. »

    Jésus déclara :

« Amen, je vous le dis :

nul n’aura quitté,

à cause de moi et de l’Évangile,

une maison, des frères, des sœurs,

une mère, un père, des enfants ou une terre

    sans qu’il reçoive, en ce temps déjà, le centuple :

maisons, frères, sœurs, mères, enfants et terres,

avec des persécutions,

et, dans le monde à venir,

la vie éternelle. »

 

    – Acclamons la Parole de Dieu.

 

HOMÉLIE

Profession de foi

Symbole des Apôtres

 

Je crois en Dieu, le Père tout-puissant,

Créateur du ciel et de la terre.

Et en Jésus Christ, son Fils unique, notre Seigneur ;

qui a été conçu du Saint Esprit, est né de la Vierge Marie,

a souffert sous Ponce Pilate, a été crucifié,

est mort et a été enseveli, est descendu aux enfers ;

le troisième jour est ressuscité des morts,

est monté aux cieux, est assis à la droite de Dieu le Père tout-puissant,

d’où il viendra juger les vivants et les morts.

Je crois en l’Esprit Saint, à la sainte Église catholique, à la communion des saints,

à la rémission des péchés, à la résurrection de la chair, à la vie éternelle.

Amen.

 

ou Nicée et Constantinople

 

Je crois en un seul Dieu, le Père Tout-Puissant,

Créateur du ciel et de la terre de l’univers visible et invisible.

Je crois en un seul Seigneur, Jésus-Christ

le Fils unique de Dieu, né du Père avant tous les siècles.

Il est Dieu, né de Dieu, Lumière, né de la Lumière, vrai Dieu, né du vrai Dieu.

Engendré, non pas créé, de même nature que le Père, et par Lui tout a été fait.

Pour nous les hommes, et pour notre salut, Il descendit du ciel ; par l’Esprit Saint, Il a pris chair de la Vierge Marie, et S’est fait homme.

Crucifié pour nous sous Ponce Pilate, Il souffrit sa passion et fut mis au tombeau.

Il ressuscita le troisième jour, conformément aux Écritures, et Il monta au ciel ; Il est assis à la droite du Père. Il reviendra dans la gloire, pour juger les vivants et les morts ; et son règne n’aura pas de fin.

Je crois en l’Esprit Saint, qui est Seigneur et qui donne la vie ; Il procède du Père et du Fils ; avec le Père et le Fils, Il reçoit même adoration et même gloire ; Il a parlé par les prophètes.

Je crois en l’Église, une, sainte, catholique et apostolique.

Je reconnais un seul baptême pour le pardon des péchés.

J’attends la résurrection des morts, et la vie du monde à venir.

Amen.

 

Prière universelle

R/ Notre Père, notre Père, nous te supplions humblement.

 

1. En cette fin d’année, beaucoup de personnes souffrent de la faim, du froid, du

manque de considération. Réveille, Seigneur, notre humanité pour qu’elle soit plus

juste, plus solidaire et plus fraternelle. R/

 

2. En cette période particulière, continue, Seigneur, de susciter des bonnes volontés

pour prendre soin, avec bienveillance, des personnes seules, en souffrance physique

ou morale. R/

 

3. En cette période d’interrogation, que ta Parole, Seigneur, soit entendue par tous et

particulièrement par les jeunes pour discerner tes appels et faire les choix qui leur

permettront de se réaliser en plénitude. R/

 

4. En ce temps d’incertitude, que ta Sagesse, Seigneur, permette à notre communauté

d’écouter ta voix, d’être ouverte à tous, et de vivre selon ton amour dans le quotidien

de la vie. R/

 

OFFERTOIRE

 Instrumental

 

Sanctus

Saint ! Saint ! Saint le Seigneur, Dieu de l’univers ! (BIS)

 

Le ciel et la terre sont remplis de ta gloire,

Hosanna, au plus haut des cieux ! Hosanna au plus haut des cieux !

 

Béni soit celui, qui vient au nom du Seigneur,

Hosanna, au plus haut des cieux ! Hosanna au plus haut des cieux !

 

Hosanna (au plus haut des cieux), Hosanna (au plus haut des cieux), Hosanna.

 

Anamnèse

Nous proclamons ta mort Seigneur ressuscité

Et nous attendons que tu viennes !

 

Notre Père

Notre Père, qui es aux cieux,

que ton nom soit sanctifié,

que ton règne vienne,

que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.

Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.

Pardonne-nous nos offenses,

comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.

Et ne nous laisse pas entrer en tentation

mais délivre-nous du Mal.

 

Car c’est à Toi qu’appartiennent le règne, la puissance et la gloire

pour les siècles des siècles.

Amen.

 

Agnus dei

Agneau de Dieu qui enlèves le péché du monde, prends pitié de nous.

Agneau de Dieu qui enlèves le péché du monde, prends pitié de nous.

Agneau de Dieu qui enlèves le péché du monde, donne-nous la paix.

 

chant de communion

1. Les mots que tu nous dis surprennent nos attentes,

   Mais qui es-tu Jésus, pour nous parler ainsi?

   Viens-tu aux nuits pesantes donner le jour promis?

   Es-tu celui qui vient pour libérer nos vies?

 

2. Les mots que tu nous dis sans cesse nous appellent.

   Mais qui es-tu Jésus, pour nous parler ainsi?

   Sont-ils "Bonne Nouvelle" qui changera nos vies?

   Es-tu celui qui vient pour libérer nos vies?

 

5. Les mots que tu nous dis ont fait naître l'Eglise.

   Mais qui es-tu Jésus, pour nous parler ainsi?

   Comment peut-être acquise la Foi qui la construit?

   Es-tu celui qui vient pour libérer nos vies?

 

6. Les mots que tu nous dis engagent au partage.

   Mais qui es-tu Jésus, pour nous parler ainsi?

   Vivrons-nous le message que tu nous as transmis?

   Es-tu celui qui vient pour libérer nos vies?

 

8. Les mots que tu nous dis demandent qu'on te suive.

   Mais qui es-tu Jésus, pour nous parler ainsi?

   Et l'impossible arrive aux cœurs que tu saisis.

   Tu es celui qui vient pour libérer nos vies.

 

chant d'envoi

Tournés vers l’avenir, nous marchons à ta lumière, fils du Dieu vivant !

Tournés vers l’avenir comme un peuple qui espère le soleil levant !

 

7. Espérer le grand vent de ton souffle, nous irons où l'Esprit conduira.

Toi, Seigneur, avec nous tu fais route, tous ensemble avançons sur tes pas.