Dimanche 12 Septembre 2021

24ème Dimanche du Temps Ordinaire – Année B / couleur : vert

 

 

 

Messe à 10h30

en l'église Notre-Dame de La Médaille

(pas de messe anticipée la veille)

 


 

DÉROULÉ DE LA MESSE

CHANT d'entrée

Acclamez le Seigneur, vous qui marchez sur ses pas,

C'est lui votre Roi !

Ouvrez tout grand vos cœurs, portez en lui votre croix,

C'est lui votre Vie, secret de votre joie !

 

1. Jésus, sauveur de tous les hommes, Jésus, Fils Bien-Aimé du Père.

  C'est lui qui nous a tant aimés. Venez à lui, vous trouverez la paix !

 

2. Le Christ veut combler notre cœur, donner la vie en plénitude,

   Lui seul pourra nous rassasier. Accueillez-le, recevez son amour !

 

3. Marchez sur le chemin de vie, Chemin de foi et de confiance,

   Chemin de joie, de pauvreté, chemin d'amour et de miséricorde.

 

4. Laissez tout ce qui vous entrave, en lui, la grâce vous libère

   Pour vivre dans la vérité, pour vous donner, pour aimer sans mesure.

 

KYRIE

Kyrie, Kyrie eleison, Kyrie eleison, eleison

 

Christe eleison, Christe eleison

 

Kyrie, Kyrie eleison, Kyrie eleison, eleison

 

Gloria

Gloria in excelsis Deo ! Gloria Deo Domino ! (bis)

 

Et paix sur la terre aux hommes qu’il aime. Nous te louons, nous te bénissons, nous t’adorons, nous te glorifions, nous te rendons grâce, pour ton immense gloire.

Seigneur Dieu, Roi du ciel, Dieu le Père tout-puissant. Seigneur, Fils unique, Jésus Christ, Seigneur Dieu, Agneau de Dieu, le Fils du Père ;

Toi qui enlèves le péché du monde, prends pitié de nous ; Toi qui enlèves le péché du monde, reçois notre prière ; Toi qui es assis à la droite du Père, prends pitié de nous.

Car toi seul es saint, toi seul es Seigneur, Toi seul es le Très-Haut : Jésus Christ, avec le Saint-Esprit Dans la gloire de Dieu le Père. Amen

 

 

PREMIÈRE LECTURE

« J’ai présenté mon dos à ceux qui me frappaient » (Is 50, 5-9a)

Lecture du livre du prophète Isaïe

 

Le Seigneur mon Dieu m’a ouvert l’oreille,

et moi, je ne me suis pas révolté,

je ne me suis pas dérobé.

    J’ai présenté mon dos à ceux qui me frappaient,

et mes joues à ceux qui m’arrachaient la barbe.

Je n’ai pas caché ma face devant les outrages et les crachats. 

    Le Seigneur mon Dieu vient à mon secours ;

c’est pourquoi je ne suis pas atteint par les outrages,

c’est pourquoi j’ai rendu ma face dure comme pierre :

je sais que je ne serai pas confondu.

    Il est proche, Celui qui me justifie.

Quelqu’un veut-il plaider contre moi ?

Comparaissons ensemble !

Quelqu’un veut-il m’attaquer en justice ?

Qu’il s’avance vers moi !

    Voilà le Seigneur mon Dieu, il prend ma défense ;

qui donc me condamnera ?

 

    – Parole du Seigneur.

 

 

PSAUME

Ps 114 (116 A)

R/ Je marcherai en présence du Seigneur sur la terre des vivants.

 

J’aime le Seigneur :

il entend le cri de ma prière ;

il incline vers moi son oreille :

toute ma vie, je l’invoquerai.

 

J’étais pris dans les filets de la mort,

retenu dans les liens de l’abîme,

j’éprouvais la tristesse et l’angoisse ;

j’ai invoqué le nom du Seigneur :

« Seigneur, je t’en prie, délivre-moi ! »

 

Le Seigneur est justice et pitié,

notre Dieu est tendresse.

Le Seigneur défend les petits :

j’étais faible, il m’a sauvé.

 

Il a sauvé mon âme de la mort, 

gardé mes yeux des larmes

et mes pieds du faux pas.

Je marcherai en présence du Seigneur

sur la terre des vivants.

 

 

DEUXIÈME LECTURE

« La foi, si elle n’est pas mise en œuvre, est bel et bien morte » (Jc 2, 14-18)

Lecture de la lettre de saint Jacques

 

Mes frères, 

si quelqu’un prétend avoir la foi, 

sans la mettre en œuvre, 

à quoi cela sert-il ? 

Sa foi peut-elle le sauver ? 

    Supposons qu’un frère ou une sœur 

n’ait pas de quoi s’habiller, 

ni de quoi manger tous les jours ; 

    si l’un de vous leur dit : 

« Allez en paix ! 

Mettez-vous au chaud, 

et mangez à votre faim ! » 

sans leur donner le nécessaire pour vivre, 

à quoi cela sert-il ? 

    Ainsi donc, la foi, si elle n’est pas mise en œuvre, 

est bel et bien morte. 

    En revanche, on va dire :

« Toi, tu as la foi ; 

moi, j’ai les œuvres. 

Montre-moi donc ta foi sans les œuvres ; 

moi, c’est par mes œuvres que je te montrerai la foi. »

 

    – Parole du Seigneur.

 

 

ÉVANGILE

« Tu es le Christ… Il fallait que le Fils de l’homme souffre beaucoup » (Mc 8, 27-35)

Alléluia. Alléluia.

Que la croix du Seigneur soit ma seule fierté !

Par elle, le monde est crucifié pour moi,

et moi pour le monde.

Alléluia.

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

 

En ce temps-là,

    Jésus s’en alla, ainsi que ses disciples, 

vers les villages situés aux environs de Césarée-de-Philippe. 

Chemin faisant, il interrogeait ses disciples : 

« Au dire des gens, qui suis-je ? » 

    Ils lui répondirent : 

« Jean le Baptiste ; 

pour d’autres, Élie ; 

pour d’autres, un des prophètes. »    

Et lui les interrogeait : 

« Et vous, que dites-vous ? 

Pour vous, qui suis-je ? »

Pierre, prenant la parole, lui dit : 

« Tu es le Christ. » 

    Alors, il leur défendit vivement 

de parler de lui à personne.

    Il commença à leur enseigner 

qu’il fallait que le Fils de l’homme souffre beaucoup, 

qu’il soit rejeté par les anciens,

les grands prêtres et les scribes, 

qu’il soit tué, 

et que, trois jours après, il ressuscite. 

    Jésus disait cette parole ouvertement.

Pierre, le prenant à part, 

se mit à lui faire de vifs reproches. 

    Mais Jésus se retourna 

et, voyant ses disciples, il interpella vivement Pierre : 

« Passe derrière moi, Satan ! 

Tes pensées ne sont pas celles de Dieu, 

mais celles des hommes. »

    Appelant la foule avec ses disciples, il leur dit : 

« Si quelqu’un veut marcher à ma suite, 

qu’il renonce à lui-même, 

qu’il prenne sa croix 

et qu’il me suive. 

    Car celui qui veut sauver sa vie 

la perdra ; 

mais celui qui perdra sa vie à cause de moi et de l’Évangile 

la sauvera. »

 

    – Acclamons la Parole de Dieu.

 

HOMÉLIE

Profession de foi

Symbole des Apôtres

 

Je crois en Dieu, le Père tout-puissant,

Créateur du ciel et de la terre.

Et en Jésus Christ, son Fils unique, notre Seigneur ;

qui a été conçu du Saint Esprit, est né de la Vierge Marie,

a souffert sous Ponce Pilate, a été crucifié,

est mort et a été enseveli, est descendu aux enfers ;

le troisième jour est ressuscité des morts,

est monté aux cieux, est assis à la droite de Dieu le Père tout-puissant,

d’où il viendra juger les vivants et les morts.

Je crois en l’Esprit Saint, à la sainte Église catholique, à la communion des saints,

à la rémission des péchés, à la résurrection de la chair, à la vie éternelle.

Amen.

 

ou Nicée et Constantinople

 

Je crois en un seul Dieu, le Père Tout-Puissant,

Créateur du ciel et de la terre de l’univers visible et invisible.

Je crois en un seul Seigneur, Jésus-Christ

le Fils unique de Dieu, né du Père avant tous les siècles.

Il est Dieu, né de Dieu, Lumière, né de la Lumière, vrai Dieu, né du vrai Dieu.

Engendré, non pas créé, de même nature que le Père, et par Lui tout a été fait.

Pour nous les hommes, et pour notre salut, Il descendit du ciel ; par l’Esprit Saint, Il a pris chair de la Vierge Marie, et S’est fait homme.

Crucifié pour nous sous Ponce Pilate, Il souffrit sa passion et fut mis au tombeau.

Il ressuscita le troisième jour, conformément aux Écritures, et Il monta au ciel ; Il est assis à la droite du Père. Il reviendra dans la gloire, pour juger les vivants et les morts ; et son règne n’aura pas de fin.

Je crois en l’Esprit Saint, qui est Seigneur et qui donne la vie ; Il procède du Père et du Fils ; avec le Père et le Fils, Il reçoit même adoration et même gloire ; Il a parlé par les prophètes.

Je crois en l’Église, une, sainte, catholique et apostolique.

Je reconnais un seul baptême pour le pardon des péchés.

J’attends la résurrection des morts, et la vie du monde à venir.

Amen.

 

Prière universelle

R/ Seigneur, écoute-nous, Seigneur exauce-nous.
     
À l’approche de l’ouverture du synode convoqué par le pape François, prions pour que les contemplatifs soient gardiens de l’écoute de ta Parole, en inclinant jour après jour l’oreille de leur cœur sans se dérober.

En ce temps de préparation du Synode universel, prions que pour tous les hommes de bonne volonté soient gardiens de leurs frères et sœurs en humanité, en inventant des réseaux de solidarité et de justice. 

Dans la joie de cette nouvelle démarche synodale, prions pour que les responsables de nos communautés soient gardiens de la communion, en suscitant, au nom du Christ Jésus, de vrais collaborateurs en esprit et vérité. 

En ce temps de rentrée, et plus spécialement pour les bénévoles dans les associations, prions pour que tous se sentent concernés et s’engagent au service de leurs frères et sœurs pour un monde de justice et de paix, fondé sur le mystère pascal.

OFFERTOIRE

 Instrumental - "Voici notre Dieu" de Glorious.

 

Sanctus

Saint ! Saint ! Saint ! Le Seigneur, Dieu de l’univers (bis)

Le ciel et la terre sont remplis de ta gloire.

Hosanna, au plus haut des cieux Hosanna, au plus haut des cieux

Béni soit celui, qui vient au nom du Seigneur.

Hosanna, au plus haut des cieux Hosanna, au plus haut des cieux

Hosanna (au plus haut des cieux), Hosanna (au plus haut des cieux), Hosanna.

 

Anamnèse

Proclamons le mystère de la foi...

Gloire à Toi qui étais mort, Gloire à Toi qui es vivant, Notre sauveur et notre Dieu,

Viens Seigneur Jésus, viens Seigneur Jésus, viens Seigneur Jésus.

Notre Père

Notre Père, qui es aux cieux,

que ton nom soit sanctifié,

que ton règne vienne,

que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.

Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.

Pardonne-nous nos offenses,

comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.

Et ne nous laisse pas entrer en tentation

mais délivre-nous du Mal.

 

Car c’est à Toi qu’appartiennent le règne, la puissance et la gloire

pour les siècles des siècles.

Amen.

 

Agnus dei

Agneau de Dieu qui enlèves le péché du monde, prends pitié de nous.

Agneau de Dieu qui enlèves le péché du monde, prends pitié de nous.

Agneau de Dieu qui enlèves le péché du monde, donne-nous la paix.

 

chant de communion

1. Notre Dieu s´est fait homme pour que l´homme soit Dieu,

  Mystère inépuisable, fontaine du Salut.

  Quand Dieu dresse la table, Il convie ses amis,

  Pour que sa vie divine soit aussi notre vie !

 

2. Le Seigneur nous convoque par le feu de l´Esprit

   Au banquet de ses noces célébrées dans la joie.

   Nous sommes son Église, l´Épouse qu´il choisit,

   Pour vivre son alliance et partager sa vie.

 

3. Merveille des merveilles, miracle de ce jour !

   Pour nous Dieu s´abandonne en cette Eucharistie.

   Chassons toute indolence, le Christ est parmi nous,

   Accueillons sa présence et offrons-nous à lui.

 

4. Dieu se fait nourriture pour demeurer en nous,

   Il se fait vulnérable et nous attire à lui.

   Mystère d´indigence d´un Dieu qui s´humilie

   Pour que sa créature soit transformée en lui.

 

5. Il frappe à notre porte le Seigneur Tout-Puissant,

   Il attend humble et pauvre, mendiant de notre amour.

   Dénué d´arrogance, sous l´aspect de ce pain

   Il se donne en offrande pour demeurer en nous.

 

6. Que nos cœurs reconnaissent en ce pain et ce vin

   L´Unique nécessaire qui surpasse tout bien.

   Ce que nos yeux contemplent, sans beauté ni éclat,

   C´est l´Amour qui s´abaisse et nous élève à lui.

 

chant d'envoi

Acclamez le Seigneur, vous qui marchez sur ses pas, c’est Lui votre Roi !

Ouvrez tout grand vos cœurs, portez en Lui votre croix,

C’est Lui votre vie, secret de votre joie !

 

5. Allez sur les chemins du monde, courrez au service des hommes,

  Soyez brûlants de charité pour témoigner de la grande espérance.

 

6. Marie, Ô Mère du Seigneur, Marie, première des disciples,

   Toujours, tu chemines avec nous, conduis nos pas dans la clarté de Dieu.