Dimanche 15 Novembre 2020

33ème dimanche du Temps Ordinaire – Année A / couleur : vert

 

 

DÉROULÉ DE LA MESSE

Chant d'entrée

On commence par un signe de croix.

 

Le Conducteur peut aussi dire quelques mots pour introduire ce temps de liturgie : 

« Nous sommes réunis pour célébrer ensemble le jour du Seigneur, célébrer ensemble Sa Résurrection. Que les circonstances qui nous empêchent de nous réunir pour la messe n'entament pas notre confiance : le Christ est bien là au milieu de nous et nous vivons ce temps en communion avec toute l'Eglise de par le monde. Ouvrons nos cœurs, nos bouches pour louer le Seigneur et nos oreilles pour nous laisser enseigner par Sa Parole.»

 

1. Heureux ceux que tu combles du prix de ton amour

    Et qui marchent à ta suite, de la mort à la vie.

    Le grain de blé qui est semé et meurt dans notre terre

    Porte beaucoup de fruits.

 

Interlude

 

2. Heureux ceux qui reçoivent les talents de la vie

    Les serviteurs fidèles leur font porter du fruit

    Quand tu couronnes leur amour, c’est ton amour lui-même

    Que tu viens couronner.

 

Interlude

 

3. Heureux celui qui veille attendant ton retour

    Sa lampe brille encore du feu de ton amour

    Tu l’établis sur ta maison et lui donnes en partage

    La joie des fils de Dieu.

 

Kyrie

« Pour nous préparer à accueillir la parole de Dieu et pour qu'elle nous guérisse, nous nous reconnaissons pécheurs :

Seigneur, accorde-nous Ton pardon. (Tous : Nous avons péché contre Toi.)

Montre-nous Ta miséricorde (Tous : Et nous serons sauvés.)

Que Dieu tout-puissant nous fasse miséricorde ; qu'Il nous pardonne nos péchés et nous conduise à la vie éternelle. »

 

1. Seigneur Jésus, envoyé du Père,

    Toi qui es le Pain vivant descendu du ciel :

 

Kyrie eleison, Kyrie, Kyrie eleison

 

2. Ô Christ, Bon Pasteur,

    toi qui nous donnes ton corps et ton sang

    pour que le monde ait la vie éternelle

 

Christe, Christe, Christe eleison

 

3. Seigneur Jésus, Agneau immolé sur la croix,

    toi qui nous réconcilies avec ton Père :

 

Kyrie eleison, Kyrie, Kyrie eleison

 

Gloria

Chanter (ou réciter) le Gloria pour louer le Seigneur miséricordieux.

 

Gloire à Dieu, Gloire à Dieu au plus haut des cieux. (Bis)

 

Et paix sur la terre aux hommes qu’il aime.

Nous te louons nous te bénissons, nous t’adorons,

Nous te glorifions, nous te rendons grâce,

Pour ton immense gloire,

Seigneur Dieu, Roi du ciel, Dieu le père tout-puissant.

Seigneur, Fils unique, Jésus Christ,

Seigneur Dieu, Agneau de Dieu, le Fils du Père ;

Toi qui enlèves le péché du monde, prends pitié de nous ;

Toi qui enlèves le péché du monde, reçois notre prière ;

Toi qui es assis à la droite du Père, prends pitié de nous.

Car toi seul es saint, toi seul es Seigneur,

Toi seul es le Très-Haut : Jésus Christ, avec le Saint-Esprit

Dans la gloire de Dieu le Père. Amen

 

Oraison :

« Accorde-nous, Seigneur, de trouver notre joie dans notre fidélité : car c'est un bonheur durable et profond de servir constamment le créateur de tout bien. Par Jésus Christ, ton Fils, notre Seigneur. »

 

PREMIÈRE LECTURE

« Ses mains travaillent volontiers » (Pr 31, 10-13.19-20.30-31)

Lecture du livre des Proverbes

Une femme parfaite, qui la trouvera ?    
Elle est précieuse plus que les perles !
    Son mari peut lui faire confiance :
il ne manquera pas de ressources.
    Elle fait son bonheur, et non pas sa ruine,
tous les jours de sa vie.
    Elle sait choisir la laine et le lin,
et ses mains travaillent volontiers.
    Elle tend la main vers la quenouille,
ses doigts dirigent le fuseau.
    Ses doigts s’ouvrent en faveur du pauvre,
elle tend la main au malheureux.

    Le charme est trompeur et la beauté s’évanouit ;
seule, la femme qui craint le Seigneur mérite la louange.
    Célébrez-la pour les fruits de son travail :
et qu’aux portes de la ville, ses œuvres disent sa louange !

    – Parole du Seigneur.

PSAUME

Ps 127 (128)

R/ Heureux qui craint le Seigneur !

Heureux qui craint le Seigneur
et marche selon ses voies !
Tu te nourriras du travail de tes mains :
Heureux es-tu ! À toi, le bonheur !

Ta femme sera dans ta maison
comme une vigne généreuse,
et tes fils, autour de la table,
comme des plants d’olivier.

Voilà comment sera béni
l’homme qui craint le Seigneur.
De Sion, que le Seigneur te bénisse !
Tu verras le bonheur de Jérusalem tous les jours de ta vie.

DEUXIÈME LECTURE

« Que le jour du Seigneur ne vous surprenne pas comme un voleur » (1 Th 5, 1-6)

Lecture de la première lettre de saint Paul apôtre aux Thessaloniciens

    Pour ce qui est des temps et des moments de la venue du Seigneur,
vous n’avez pas besoin, frères, que je vous en parle dans ma lettre.
    Vous savez très bien que le jour du Seigneur
vient comme un voleur dans la nuit.
    Quand les gens diront :
« Quelle paix ! quelle tranquillité ! »,
c’est alors que, tout à coup, la catastrophe s’abattra sur eux,
comme les douleurs sur la femme enceinte :
ils ne pourront pas y échapper.
    Mais vous, frères, comme vous n’êtes pas dans les ténèbres,
ce jour ne vous surprendra pas comme un voleur.
    En effet, vous êtes tous des fils de la lumière, des fils du jour ;
nous n’appartenons pas à la nuit et aux ténèbres.
    Alors, ne restons pas endormis comme les autres,
mais soyons vigilants et restons sobres.

    – Parole du Seigneur.

ÉVANGILE

« Tu as été fidèle pour peu de choses, je t’en confierai beaucoup » (Mt 25, 14-30)

Alléluia. Alléluia.
Demeurez en moi, comme moi en vous, dit le Seigneur ;
celui qui demeure en moi porte beaucoup de fruit.
Alléluia.

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

    En ce temps-là,
Jésus disait à ses disciples cette parabole :
    « C’est comme un homme qui partait en voyage :
il appela ses serviteurs et leur confia ses biens.
    À l’un il remit une somme de cinq talents,
à un autre deux talents,
au troisième un seul talent,
à chacun selon ses capacités.
Puis il partit.

Aussitôt,  celui qui avait reçu les cinq talents
s’en alla pour les faire valoir
et en gagna cinq autres.
    De même, celui qui avait reçu deux talents
en gagna deux autres.
    Mais celui qui n’en avait reçu qu’un
alla creuser la terre et cacha l’argent de son maître.

    Longtemps après, le maître de ces serviteurs revint
et il leur demanda des comptes.
    Celui qui avait reçu cinq talents s’approcha,
présenta cinq autres talents
et dit :
‘Seigneur,
tu m’as confié cinq talents ;
voilà, j’en ai gagné cinq autres.’
    Son maître lui déclara :
‘Très bien, serviteur bon et fidèle,
tu as été fidèle pour peu de choses,
je t’en confierai beaucoup ;
entre dans la joie de ton seigneur.’
    Celui qui avait reçu deux talents s’approcha aussi
et dit :
‘Seigneur, tu m’as confié deux talents ;
voilà, j’en ai gagné deux autres.’
    Son maître lui déclara :
‘Très bien, serviteur bon et fidèle,
tu as été fidèle pour peu de choses,
je t’en confierai beaucoup ;
entre dans la joie de ton seigneur.’

    Celui qui avait reçu un seul talent s’approcha aussi
et dit :
‘Seigneur,
je savais que tu es un homme dur :
tu moissonnes là où tu n’as pas semé,
tu ramasses là où tu n’as pas répandu le grain.
    J’ai eu peur, et je suis allé cacher ton talent dans la terre.
Le voici. Tu as ce qui t’appartient.’
    Son maître lui répliqua :
‘Serviteur mauvais et paresseux,
tu savais que je moissonne là où je n’ai pas semé,
que je ramasse le grain là où je ne l’ai pas répandu.
    Alors, il fallait placer mon argent à la banque ;
et, à mon retour, je l’aurais retrouvé avec les intérêts.
    Enlevez-lui donc son talent
et donnez-le à celui qui en a dix.
    À celui qui a, on donnera encore,
et il sera dans l’abondance ;
mais celui qui n’a rien
se verra enlever même ce qu’il a.
    Quant à ce serviteur bon à rien,
jetez-le dans les ténèbres extérieures ;
là, il y aura des pleurs et des grincements de dents !’ »

    – Acclamons la Parole de Dieu.

 

OU LECTURE BREVE

ÉVANGILE

« Tu as été fidèle pour peu de choses, je t’en confierai beaucoup » (Mt 25, 14-15.19-21)

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là,
Jésus disait à ses disciples cette parabole :
    « C’est comme un homme qui partait en voyage :
il appela ses serviteurs et leur confia ses biens.
    À l’un il remit une somme de cinq talents,
à un autre deux talents,
au troisième un seul talent,
à chacun selon ses capacités.
Puis il partit.

    Longtemps après, le maître de ces serviteurs revint
et il leur demanda des comptes.
    Celui qui avait reçu cinq talents s’approcha,
présenta cinq autres talents
et dit :
‘Seigneur,
tu m’as confié cinq talents ;
voilà, j’en ai gagné cinq autres.’
    Son maître lui déclara :
‘Très bien, serviteur bon et fidèle,
tu as été fidèle pour peu de choses,
je t’en confierai beaucoup ;
entre dans la joie de ton seigneur.’ »

    – Acclamons la Parole de Dieu.

Pistes de méditations :

- "Serviteur bon et fidèle, tu as été fidèle pour peu de choses, je t'en confierai beaucoup ; entre dans la joie de ton seigneur." :

>  Le Seigneur place en nous toute sa confiance. La moindre petite action faite en Son Nom, il nous la rend au centuple. "Chaque fois que vous avez fait quelque chose à l'un de ces petits, c'est à moi que vous l'avez fait." En quoi es-tu fidèle au Christ aujourd'hui ? Prends-tu à cœur les responsabilités qu'Il te donne et entres-tu dans Sa joie ? 

 

- "A celui qui a, on donnera encore, et il sera dans l'abondance ; mais celui qui n'a rien se verra enlever même ce qu'il a."

> Le Seigneur, comme le maître de la parabole, nous donne des talents. Quels moyens concrets te donnes-tu pour les reconnaître et les faire fructifier ? La grâce de Dieu passe par beaucoup de choses mais en particulier par les dons qu'il fait à chacun pour le service des autres (ça s'appelle des charismes !) : plus tu te donnes, plus tu es canal de grâce, plus tu reçois encore ! As-tu déjà expérimenté ça ? Comment peux-tu rentrer dans cette “économie de la grâce" si propre à Dieu ? 

Profession de foi

Symbole des Apôtres

 

Je crois en Dieu, le Père tout-puissant,

Créateur du ciel et de la terre.

Et en Jésus Christ, son Fils unique, notre Seigneur ;

qui a été conçu du Saint Esprit, est né de la Vierge Marie,

a souffert sous Ponce Pilate, a été crucifié,

est mort et a été enseveli, est descendu aux enfers ;

le troisième jour est ressuscité des morts,

est monté aux cieux, est assis à la droite de Dieu le Père tout-puissant,

d’où il viendra juger les vivants et les morts.

Je crois en l’Esprit Saint, à la sainte Église catholique, à la communion des saints,

à la rémission des péchés, à la résurrection de la chair, à la vie éternelle.

Amen

 

ou Nicée et Constantinople

 

Je crois en un seul Dieu, le Père Tout-Puissant,

Créateur du ciel et de la terre de l’univers visible et invisible.

Je crois en un seul Seigneur, Jésus-Christ

le Fils unique de Dieu, né du Père avant tous les siècles.

Il est Dieu, né de Dieu, Lumière, né de la Lumière, vrai Dieu, né du vrai Dieu.

Engendré, non pas créé, de même nature que le Père, et par Lui tout a été fait.

Pour nous les hommes, et pour notre salut, Il descendit du ciel ; par l’Esprit Saint, Il a pris chair de la Vierge Marie, et S’est fait homme.

Crucifié pour nous sous Ponce Pilate, Il souffrit sa passion et fut mis au tombeau.

Il ressuscita le troisième jour, conformément aux Écritures, et Il monta au ciel ; Il est assis à la droite du Père. Il reviendra dans la gloire, pour juger les vivants et les morts ; et son règne n’aura pas de fin.

Je crois en l’Esprit Saint, qui est Seigneur et qui donne la vie ; Il procède du Père et du Fils ; avec le Père et le Fils, Il reçoit même adoration et même gloire ; Il a parlé par les prophètes.

Je crois en l’Église, une, sainte, catholique et apostolique.

Je reconnais un seul baptême pour le pardon des péchés.

J’attends la résurrection des morts, et la vie du monde à venir.

Amen.

Prière universelle

 

Partout des femmes et des hommes mettent leurs talents au service du monde pour que germe l’espérance. Rejoignons-les maintenant dans la prière.

 

1. Prions pour notre Église

bousculée dans ses habitudes et ses manières de faire
par la situation de confinement et la fermeture des églises,
afin qu’elle discerne les appels de l’Esprit
et qu’elle y réponde avec créativité et audace. Prions le Seigneur.

Pour les hommes et pour les femmes, pour les enfants de la terre, ton Église qui t’acclame vient te confier sa prière !

2. En ce jour où nous célébrons la fête du Roi en Belgique,
prions pour la famille royale ;
pour tous ceux qui nous gouvernent,
Et tous ceux qui assument une fonction publique.
Prions le Seigneur.

Pour les hommes et pour les femmes, pour les enfants de la terre, ton Église qui t’acclame vient te confier sa prière !

3. En cette journée de lutte contre la pauvreté, prions pour nous-mêmes, afin que nous sachions venir en aide,
chacun à la mesure de nos talents,
à tous ceux qui sont frappés par la précarité
et par des difficultés, sociales et économiques.
Prions le Seigneur.

Pour les hommes et pour les femmes, pour les enfants de la terre, ton Église qui t’acclame vient te confier sa prière !

4. Pour les malades de la Covid19 et tous les malades,
pour ceux qui sont dans les hôpitaux ;
pour ceux qui les accompagnent ; pour le personnel médical,
et pour ceux qui se sentent seuls, prions le Seigneur.

Pour les hommes et pour les femmes, pour les enfants de la terre, ton Église qui t’acclame vient te confier sa prière !

Puisque tu as fait de nous, Seigneur, des fils de lumière, réveille sans cesse notre audace: que vienne ton jour à travers le travail de nos mains. Car tu es notre avenir pour les siècles des siècles. Amen.

Sanctus

Saint, Saint, Saint le Seigneur Dieu de l’univers.

 

1. Le ciel et la terre sont remplis de ta gloire. Hosanna au plus haut des cieux,

2. Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur. Hosanna au plus haut des cieux.

Anamnèse

Gloire à Toi qui étais mort, Gloire à Toi qui es vivant,

Notre sauveur et notre Dieu, Viens Seigneur Jésus.

Notre Père

Réciter ensemble le Notre Père (c'est le sommet de ce temps, la parfaite prière enseignée par le Christ et le moment de communion à toute l'Église qui, dispersée par les circonstances, se trouve ainsi unie) :

 

« Unis dans l'Esprit et dans la communion de l'Église, nous osons prier comme le Seigneur Jésus lui-même nous l'a enseigné. »

 

Notre Père, qui es aux cieux,

que ton nom soit sanctifié,

que ton règne vienne,

que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.

Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.

Pardonne-nous nos offenses,

comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.

Et ne nous laisse pas entrer en tentation

mais délivre-nous du Mal.

 

Car c’est à Toi qu’appartiennent le règne, la puissance et la gloire

pour les siècles des siècles.

Amen.

 

Partager un signe de Paix :

« Dans la charité qui nous unit les uns aux autres, fils et filles du même Père, renouvelés par la parole de Dieu, nous pouvons échanger un geste de paix, signe de la communion que nous recevons du Seigneur. »

Agnus dei

Agneau de Dieu qui enlèves le péché du monde,

prends pitié de nous, prends pitié de nous.

 

Agneau de Dieu qui enlèves le péché du monde,

prends pitié de nous, prends pitié de nous.

 

Agneau de Dieu qui enlèves le péché du monde,

donne-nous la paix, donne-nous la paix.

chant de communion

En marchant vers toi, Seigneur,

Notre cœur est plein de joie :

Ta lumière nous conduit vers le Père

Dans l’Esprit, au royaume de la vie.

 

1. Par ce pain que nous mangeons

    Pain des pauvres, pain des forts

    Tu restaures notre corps

    Tu apaises notre faim

    Jusqu’au jour de ton retour.

 

2. Par ce pain que nous mangeons

    Pain des anges, pain du ciel

    Tu nourris nos corps mortels

    Tu nous ouvres le banquet

    Qui n’aura jamais de fin.

 

Oraison :

« Nous venons de passer ce moment auprès de toi Seigneur, en communion avec toute l'Eglise qui continue à célébrer le don sacré du corps et du sang de ton Fils, et nous te prions humblement : que ces eucharisties offertes pour tout le Corps en mémoire de Lui, augmente en nous la charité. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. » 

 

Demander au Seigneur Sa bénédiction et finir avec un signe de croix :

« Que le Seigneur tout-puissant et miséricordieux nous bénisse et nous garde,

+ le Père, le Fils et le Saint-Esprit. »

chant d'envoi

Laudate, laudate, laudate dominum, omnes gentes !

Laudate, laudate, laudate dominium, laudate dominum !

 

Par des chants de joie, louez le Seigneur ! Et sonnez de la trompette pour le mois nouveau. Quand vient ce jour de fête pour notre Dieu.

 

Que de peuples ont faim près des mes chemins. Qu’il écoutent ma parole. Je lui donnerai mon pain en nourriture dit le Seigneur.