Dimanche 19 Septembre 2021

25ème Dimanche du Temps Ordinaire – Année B / couleur : vert

 

 

 

Messe à 10h30

en l'église Notre-Dame de La Médaille

 

 

Messe anticipée la veille à 18h30

en l'église Notre-Dame de La Ville aux Dames

 


 

DÉROULÉ DE LA MESSE

CHANT d'entrée

Peuple de Dieu, marche joyeux, Alléluia, Alléluia.

Peuple de Dieu, marche joyeux, car le Seigneur est avec toi.

 

1. Dieu t’a choisi parmi les peuples : pas un qu’il ait ainsi traité.

  En redisant partout son œuvre, sois le témoin de sa bonté.

 

2. Dieu t’a formé dans sa Parole, et t’a fait part de son dessein :

   Annonce-le à tous les hommes pour qu’en son peuple ils ne soient qu’un.

 

3. Tu es le peuple de l’Alliance marqué du sceau de Jésus-Christ :

   Mets en lui seul ton espérance pour que ce monde vienne à lui.

 

KYRIE

Kyrie, Kyrie eleison, Kyrie eleison, eleison

 

Christe eleison, Christe eleison

 

Kyrie, Kyrie eleison, Kyrie eleison, eleison

 

Gloria

Gloria in excelsis Deo ! Gloria Deo Domino ! (bis)

 

Et paix sur la terre aux hommes qu’il aime. Nous te louons, nous te bénissons, nous t’adorons, nous te glorifions, nous te rendons grâce, pour ton immense gloire.

Seigneur Dieu, Roi du ciel, Dieu le Père tout-puissant. Seigneur, Fils unique, Jésus Christ, Seigneur Dieu, Agneau de Dieu, le Fils du Père ;

Toi qui enlèves le péché du monde, prends pitié de nous ; Toi qui enlèves le péché du monde, reçois notre prière ; Toi qui es assis à la droite du Père, prends pitié de nous.

Car toi seul es saint, toi seul es Seigneur, Toi seul es le Très-Haut : Jésus Christ, avec le Saint-Esprit Dans la gloire de Dieu le Père. Amen

 

 

PREMIÈRE LECTURE

« Condamnons-le à une mort infâme » (Sg 2, 12.17-20) 

Lecture du livre de la Sagesse

 

Ceux qui méditent le mal se disent en eux-mêmes :

    « Attirons le juste dans un piège, car il nous contrarie,

il s’oppose à nos entreprises,

il nous reproche de désobéir à la loi de Dieu,

et nous accuse d’infidélités à notre éducation.

    Voyons si ses paroles sont vraies,

regardons comment il en sortira.

    Si le juste est fils de Dieu,

Dieu l’assistera, et l’arrachera aux mains de ses adversaires.

    Soumettons-le à des outrages et à des tourments ;

nous saurons ce que vaut sa douceur,

nous éprouverons sa patience.

    Condamnons-le à une mort infâme,

puisque, dit-il, quelqu’un interviendra pour lui. »

 

    – Parole du Seigneur.

 

PSAUME

Ps 53 (54) 

R/ Le Seigneur est mon appui entre tous.

 

Par ton nom, Dieu, sauve-moi,

par ta puissance rends-moi justice ;

Dieu, entends ma prière,

écoute les paroles de ma bouche.

 

Des étrangers se sont levés contre moi,

des puissants cherchent ma perte :

ils n’ont pas souci de Dieu.

 

Mais voici que Dieu vient à mon aide,

le Seigneur est mon appui entre tous.

De grand cœur, je t’offrirai le sacrifice,

je rendrai grâce à ton nom, car il est bon ! 

 

 

DEUXIÈME LECTURE

« C’est dans la paix qu’est semée la justice, qui donne son fruit aux artisans de paix » (Jc 3, 16 – 4, 3)

Lecture de la lettre de saint Jacques

 

Bien-aimés,

    la jalousie et les rivalités mènent au désordre

et à toutes sortes d’actions malfaisantes.

    Au contraire, la sagesse qui vient d’en haut

est d’abord pure,

puis pacifique, bienveillante, conciliante,

pleine de miséricorde et féconde en bons fruits,

sans parti pris, sans hypocrisie.

    C’est dans la paix qu’est semée la justice,

qui donne son fruit aux artisans de la paix.

     D’où viennent les guerres,

d’où viennent les conflits entre vous ?

N’est-ce pas justement de tous ces désirs

qui mènent leur combat en vous-mêmes ?

    Vous êtes pleins de convoitises et vous n’obtenez rien,

alors vous tuez ;

vous êtes jaloux et vous n’arrivez pas à vos fins,

alors vous entrez en conflit et vous faites la guerre.

Vous n’obtenez rien

parce que vous ne demandez pas ;

    vous demandez, mais vous ne recevez rien ;

en effet, vos demandes sont mauvaises,

puisque c’est pour tout dépenser en plaisirs.

 

    – Parole du Seigneur.

 

 

ÉVANGILE

« Le Fils de l’homme est livré…Si quelqu’un veut être le premier, qu’il soit le serviteur de tous » (Mc 9, 30-37)

Alléluia. Alléluia.

Par l’annonce de l’Évangile, Dieu nous appelle à partager la gloire de notre Seigneur Jésus Christ.

Alléluia.

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

 

En ce temps-là,

    Jésus traversait la Galilée avec ses disciples,

et il ne voulait pas qu’on le sache,

    car il enseignait ses disciples en leur disant :

« Le Fils de l’homme est livré aux mains des hommes ;

ils le tueront

et, trois jours après sa mort, il ressuscitera. »

    Mais les disciples ne comprenaient pas ces paroles

et ils avaient peur de l’interroger.

    Ils arrivèrent à Capharnaüm,

et, une fois à la maison, Jésus leur demanda :

« De quoi discutiez-vous en chemin ? »

    Ils se taisaient,

car, en chemin, ils avaient discuté entre eux

pour savoir qui était le plus grand.

    S’étant assis, Jésus appela les Douze et leur dit :

« Si quelqu’un veut être le premier,

qu’il soit le dernier de tous et le serviteur de tous. »

    Prenant alors un enfant,

il le plaça au milieu d’eux,

l’embrassa, et leur dit :

    « Quiconque accueille en mon nom

un enfant comme celui-ci,

c’est moi qu’il accueille.

Et celui qui m’accueille,

ce n’est pas moi qu’il accueille,

mais Celui qui m’a envoyé. »

 

    – Acclamons la Parole de Dieu.

 

HOMÉLIE

La première phrase de l'évangile de Marc est :

« Commencement de l'évangile de Jésus, Christ, Fils de Dieu »

 

A la question « Qui est Jésus ? », nous n'avons apparemment pas besoin de chercher plus loin la réponse : Jésus est le Christ, c'est à dire le messie (l'élu qui a reçu l'onction) ET le Fils de Dieu.

 

Mais comprenons-nous vraiment ce que cela signifie ?

 

La dernière parole à propos de Jésus au pied de la Croix est : « Celui-ci était vraiment le Fils de Dieu ! »

L'évangile n'est pas tant écrit pour nous faire savoir que Jésus est Fils de Dieu, mais pour nous faire comprendre ce que cela veut dire.

Car manifestement, il faudra bien des événements aux Douze pour le comprendre vraiment. Il faudra même attendre jusqu'à la fin pour que les disciples voient vraiment de quoi il s'agit ! Et encore...

Les disciples, dans l'évangile de Marc surtout, ne comprennent pas, car il faut que Jésus opère une révolution religieuse par sa Croix pour que la révélation soit vraiment achevée.

 

Jésus est le Fils de Dieu et ce Fils de Dieu, pour remplir son rôle de messie, de sauveur, doit passer par la souffrance et la Croix ! C'est bien cette annonce-là qui ponctue l'évangile et qui culmine dans la Parole de Dieu offerte à notre méditation.

C'est tellement inouï qu'il a fallu aux disciples, non seulement du temps, mais de vivre l'événement lui-même (la souffrance et la mort du messie), pour que leur intelligence se mette en route à la suite du Christ.

Les « fidèles au Christ » que nous sommes et qui essayons d'être des disciples du Seigneur sommes dans une situation qui n’est pas si différente.

 

Beaucoup d'entre nous peuvent avoir entendu « ce message » de l'évangile depuis son plus jeune âge. C’est un message, un contenu notionnel, dont nous en entendons chaque dimanche l'expression. Mais cela ne suffit pas pour comprendre le cœur de la Révélation chrétienne : Jésus-Dieu se fait le Tout proche, jusque dans nos souffrances, notre péché, pour nous relever et nous entraîner dans sa relation vivante avec son Père.

 

Pour comprendre la Bonne Nouvelle dimanche après dimanche, il faut en vivre le lundi, le mardi, le mercredi...

La profonde humilité du Christ, la voix de l'enfance qu'Il propose à ses disciples doivent nous faire chercher cette bonne nouvelle du salut dans l'ordinaire de nos vies.

 

 

Homélie du Frère Benoît Marie Florent, dominicain.

 

Profession de foi

Symbole des Apôtres

 

Je crois en Dieu, le Père tout-puissant,

Créateur du ciel et de la terre.

Et en Jésus Christ, son Fils unique, notre Seigneur ;

qui a été conçu du Saint Esprit, est né de la Vierge Marie,

a souffert sous Ponce Pilate, a été crucifié,

est mort et a été enseveli, est descendu aux enfers ;

le troisième jour est ressuscité des morts,

est monté aux cieux, est assis à la droite de Dieu le Père tout-puissant,

d’où il viendra juger les vivants et les morts.

Je crois en l’Esprit Saint, à la sainte Église catholique, à la communion des saints,

à la rémission des péchés, à la résurrection de la chair, à la vie éternelle.

Amen.

 

ou Nicée et Constantinople

 

Je crois en un seul Dieu, le Père Tout-Puissant,

Créateur du ciel et de la terre de l’univers visible et invisible.

Je crois en un seul Seigneur, Jésus-Christ

le Fils unique de Dieu, né du Père avant tous les siècles.

Il est Dieu, né de Dieu, Lumière, né de la Lumière, vrai Dieu, né du vrai Dieu.

Engendré, non pas créé, de même nature que le Père, et par Lui tout a été fait.

Pour nous les hommes, et pour notre salut, Il descendit du ciel ; par l’Esprit Saint, Il a pris chair de la Vierge Marie, et S’est fait homme.

Crucifié pour nous sous Ponce Pilate, Il souffrit sa passion et fut mis au tombeau.

Il ressuscita le troisième jour, conformément aux Écritures, et Il monta au ciel ; Il est assis à la droite du Père. Il reviendra dans la gloire, pour juger les vivants et les morts ; et son règne n’aura pas de fin.

Je crois en l’Esprit Saint, qui est Seigneur et qui donne la vie ; Il procède du Père et du Fils ; avec le Père et le Fils, Il reçoit même adoration et même gloire ; Il a parlé par les prophètes.

Je crois en l’Église, une, sainte, catholique et apostolique.

Je reconnais un seul baptême pour le pardon des péchés.

J’attends la résurrection des morts, et la vie du monde à venir.

Amen.

 

Prière universelle

R / Par Jésus Christ, ton serviteur, nous te prions Seigneur.

 

 

1 / Confions à Dieu les enfants d’ici et d’ailleurs, Ceux qui sont aimés mais aussi ceux qui sont abandonnés, Ceux qui ont été désirés et ceux qui sont oubliés…

Pour eux tous, prions le Seigneur.

 

2/ Que vienne en nous et dans notre monde l’Esprit de paix, Que tous les hommes se reconnaissent enfants d’un même Père et frères les uns des autres,

Ensemble, prions le Seigneur.

 

 

3/ Recommandons à Dieu les grands de ce monde, mais aussi les grands de nos associations et communautés, Que se répandent l’esprit de service et l’attention aux petits et aux faibles,

Prions le Seigneur.

 

4/ Prions pour notre assemblée et nos familles,

Demandons que l’Esprit de Jésus nous anime et nous pousse à partager autour de nous joie, paix et simplicité,

Prions le Seigneur.

 

OFFERTOIRE

 Instrumental

 

Sanctus

Saint ! Saint ! Saint ! Le Seigneur, Dieu de l’univers (bis)

Le ciel et la terre sont remplis de ta gloire.

Hosanna, au plus haut des cieux Hosanna, au plus haut des cieux

Béni soit celui, qui vient au nom du Seigneur.

Hosanna, au plus haut des cieux Hosanna, au plus haut des cieux

Hosanna (au plus haut des cieux), Hosanna (au plus haut des cieux), Hosanna.

 

Anamnèse

Proclamons le mystère de la foi...

Gloire à Toi qui étais mort, Gloire à Toi qui es vivant, Notre sauveur et notre Dieu,

Viens Seigneur Jésus, viens Seigneur Jésus, viens Seigneur Jésus.

Notre Père

Notre Père, qui es aux cieux,

que ton nom soit sanctifié,

que ton règne vienne,

que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.

Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.

Pardonne-nous nos offenses,

comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.

Et ne nous laisse pas entrer en tentation

mais délivre-nous du Mal.

 

Car c’est à Toi qu’appartiennent le règne, la puissance et la gloire

pour les siècles des siècles.

Amen.

 

Agnus dei

Agneau de Dieu qui enlèves le péché du monde, prends pitié de nous.

Agneau de Dieu qui enlèves le péché du monde, prends pitié de nous.

Agneau de Dieu qui enlèves le péché du monde, donne-nous la paix.

 

chant de communion

Voici le corps et le sang du Seigneur, la coupe du salut et le pain de la vie.

Dieu immortel se donne en nourriture, pour que nous ayons la vie éternelle.

 

1. Au moment de passer vers le Père, Le Seigneur prit du pain et du vin

  Pour que soit accompli le mystère Qui apaise à jamais notre faim.

 

2. Dieu se livre lui-même en partage, par amour pour son peuple affamé.

   Il nous comble de son héritage afin que nous soyons rassasiés.

 

3. C'est la foi qui nous fait reconnaître, dans ce pain et ce vin consacrés,

   La présence de Dieu notre Maître, le Seigneur Jésus ressuscité.

 

4. Que nos langues sans cesse proclament la merveille que Dieu fait pour nous.

   Aujourd'hui il allume une flamme, afin que nous l'aimions jusqu'au bout.

 

chant d'envoi

1. Sans fin j’exulterai, pour toi je chanterai, Ô Dieu car tu es bon.

  Je danserai pour toi, tu es toute ma joie, Ô Dieu car tu es bon.

 

Que chante pour toi la bouche des enfants,

Qu’exulte en toi le peuple des vivants. (bis)

 

5. Que s'élèvent toujours vers toi nos chants d'amour, Ô Dieu car tu es bon.

   En toi tout reprend vie au feu de ton Esprit, Ô Dieu car tu es bon.