Paroisse st Luc et Paroisse Notre-Dame-des-Varennes

Le 21 Mars 2021

 

Avec NOTRE-DAME de Pellevoisin, prier Notre-Dame de Miséricorde

 

    Sur notre chemin de Carême, nous retrouvons la Vierge Marie à l’occasion de la solennité de l’Annonciation que nous célébrons ce jeudi 25 mars. Marie répond généreusement au Seigneur qui l’appelle à être la mère du Sauveur. Par son « oui », Marie est l’instrument de la miséricorde du Seigneur dans l’histoire des hommes. Par l’événement unique de l’Incarnation de Jésus en son sein, personne n’a expérimenté aussi intimement que Marie la présence de la miséricorde faite chair. Elle chantera cette miséricorde divine : « son amour s’étend d’âge en âge sur ceux qui le craignent » (Lc 1, 50). Cette promesse la lie à toutes les générations de l’humanité et fait d’elle un canal de miséricorde universelle. Par sa présence, debout près de la Croix (Jean 19, 25-27), elle fut témoin des paroles de pardon de son fils. Elle assista au don complet qu’il fit de sa vie par amour pour l’humanité entière.

 

  Tout au long de l’histoire, la Vierge Marie est invoquée comme « mère de miséricorde » (Mater misericordiae). Elle fut invoquée pour venir au secours des hommes dans leurs détresses (les catastrophes naturelles, les épidémies mais aussi les naufrages et les guerres), et elle est représentée avec son manteau de la miséricorde qui enveloppe et protège tous ceux qui ont invoqué son intercession auprès de Dieu.

 

    Lors des apparitions de 1876 à Pellevoisin, elle se présente à Estelle Faguette : « Je suis toute miséricordieuse ». D’ores et déjà, Marie nous attend à Pellevoisin où nous nous rendrons en pèlerinage le dimanche 25 avril. Son coeur uni à Celui de son Fils intercède pour chacun de nous. D’ici là, nous aurons à vivre pleinement le coeur de la foi : le Mystère pascal, le passage des ténèbres à la lumière, le passage de la mort à la vie.

 

P. Jean-Emmanuel

 

Paroisse st Luc et Paroisse Notre-Dame-des-Varennes

Le 14 Mars 2021

 

Avec St Joseph, reconnaître le Père de toute tendresse

 

 

   « Dieu a tellement aimé le monde qu'il a donné son fils unique afin que quiconque croit en Lui ne se perde pas, mais obtienne la vie éternelle » Cette phrase de l'évangile de ce quatrième dimanche de carême est le coeur de notre foi. Il nous faut prendre le temps de nous arrêter pour contempler ce Dieu riche en miséricorde, pour nous laisser imprégner par cet amour inouïe, gratuit, inépuisable du Seigneur pour nous et qui se manifeste pour chacun d'entre nous d'une manière unique.

 

    La figure de saint Joseph que nous fêterons le 19 mars nous renvoie vers cette tendresse infinie d'un Dieu qui est Père et qui vient nous rejoindre sans condition préalable « dans nos fragilités, nos peurs, nos inquiétudes, nos faiblesses » comme l'exprime le Pape François dans sa lettre apostolique « avec un cœur de Père ». Saint Joseph est celui qui au milieu de toutes les épreuves auxquelles il est confronté, ne cherche pas à dénoncer ou à juger mais s'en remet à la tendresse de Dieu, à cet amour qui vient agir « à travers nos peurs, nos fragilités, notre faiblesse » , pour nous donner de grandir en liberté d'aimer.

 

    A la suite de saint Joseph, nous sommes invités nous-même à faire l'expérience de cette tendresse de Dieu, et tout particulièrement à éprouver cette miséricorde de Dieu dans le sacrement de la réconciliation, en faisant une expérience de vérité et de tendresse.

 

    La chapelle saint Joseph à la cathédrale a été choisie par Monseigneur, comme lieu de nos démarches de pèlerinage pour cette année saint Joseph. En y venant prier en communion avec toute l'Eglise, nous pourrons venir puiser à la surabondance du don de Dieu, à l'indulgence plénière de sa grâce.

 

    En attendant ne tardons pas là où nous sommes, et là où nous en sommes de notre chemin de vie, à nous laisser toujours plus rencontrer et aimer par le Dieu de toute tendresse.

 

P. Jacques

 

 

Paroisse st Luc et Paroisse Notre-Dame-des-Varennes

Le 07 Mars 2021

 

Avec Moïse, aimer le Dieu de tout Amour

Exode 20, 1-17

 

 

   « Je suis le Seigneur ton Dieu qui t’ai fait sortir du pays d’Égypte, de la maison d’esclavage. » L’Exode est pour le peuple d’Israël le moment où il fait l’expérience de la miséricorde du Seigneur. Alors qu’il se trouvait dans une situation sans issue, Dieu se manifeste comme Celui qui fait sortir son peuple de l’oppression et de la servitude.

 

   Dieu entend la souffrance des hommes et il se décide d’intervenir dans l’histoire des hommes pour sauver son peuple et ouvrir un chemin dans la mer vers la Terre promise où coule le lait et le miel. Le don de la Loi (les deux tables) vient sceller l’Alliance.

 

   Mais à peine celle-ci conclue qu’elle est déjà rompue. Le peuple élu se tourne vers l’idole du veau d’or ce qui provoque la colère de Dieu. Moïse intercède et rappelle à Dieu sa promesse. Il implore sa grâce et sa miséricorde. Et Dieu lui révèle son Nom divin : « je fais grâce à qui je fais grâce, j’ai pitié de qui j’ai pitié » (Ex 33, 19). La miséricorde de Dieu est l’expression de la liberté souveraine de Dieu. Ses chemins (de grâce) sont bien au dessus de nos chemins. Malgré nos errances loin de Lui, Dieu est le « Dieu de tendresse et de pitié, lent à la colère, riche en grâce et en fidélité » (Ex 34, 6).

 

   Jésus nous révèlera la miséricorde de Dieu sous la figure du Père qui attend son enfant et l’accueille les bras grand ouvert et les yeux plein de larme de joie (Lc 15). Le Dieu miséricordieux est tout à la fois transcendant et tout proche de nous.

 

   Confions notre monde en souffrance à la miséricorde divine. Et « soyons miséricordieux comme lui-même et miséricordieux » (Lc 6, 36)

 

P. Jean-Emmanuel

 

 

Paroisse st Luc et Paroisse Notre-Dame-des-Varennes

Le 28 Février 2021

 

Avec Noé, accueillir le Dieu de l’Alliance

Gn 22

 

 

 En mettant Abraham à l'épreuve à travers le sacrifice d'Isaac, Dieu vient nous rejoindre dans tous les moments où nous pensons que pour plaire à Dieu et obtenir ses grâces, il nous faut sacrifier l'un ou l'autre aspect de nos vies !

 

Non Abraham ne sacrifiera pas son fils, Dieu Merci ! Et Dieu ne veut pas plus de nos sacrifices ! Jésus reprenant la prière du Psalmiste ne dira-t-il pas à son Père :

 

« Tu ne voulais ni offrande ni sacrifice,

j'ai dit Tu m'as ouvert mes oreilles !

Tu ne demandais ni holocauste ni victime

Alors j'ai dit : « voici je viens »

Psaume 39, 7

 

Le Christ vient au milieu de nous par Amour pour nous tous ! Cette venue n'est pas le fruit de nos mérites, mais de l'Amour inconditionnel du Seigneur, Amour tout en tendresse et miséricorde. Le Seigneur vient transfigurer nos vies, leur donner d'être renouvelées dans le pardon et la paix.

 

Dans ces jours de carême, accueillons le Seigneur « doux et humble de cœur ». Laissons-nous aimer par Lui. Tenons -nous avec Pierre Jacques et Jean à l'écoute de sa Parole pour mieux le laisser libérer nos cœurs, et nous donner de pouvoir en réponse d'amour, choisir comme Lui et avec Lui la VIE.

 

P. Jacques

 

Paroisse st Luc et Paroisse Notre-Dame-des-Varennes

Le 21 Février 2021

 

Avec Noé, accueillir le Dieu de l’Alliance

Gn 9, 8-15

 

 

  Tout au long du carême, la liturgie de la Parole nous invite à contempler l’histoire du salut qui a préparé la venue de Jésus notre Sauveur.

  Au commencement, Dieu a confié la terre aux hommes pour qu’ils l’habitent comme leur « maison commune » et la cultive. Tout était très bon (Gn 1). Mais malheureusement, les hommes ont voulu être « comme Dieu » et décider par lui-même du bien et du mal (Gn 3,5). C’est ainsi que le mal et le péché se sont répandus sur la terre. Les grands récits de la Genèse racontent les errances des hommes qui se sont éloignés de Dieu : la désobéissance d’Adam et Eve (Gn 3), le meurtre fratricide d’Abel par Caïn (Gn 4), le déluge et Noé (Gn 6-9), la tour de Babel (Gn 11).

 

  Pourtant, tout au long de cette histoire, Dieu ne laisse pas le monde et les hommes courir à la catastrophe ni tomber dans la misère. Bien au contraire, le Seigneur agit et ne cesse de lutter contre le chaos qui déferle sur le monde. Attristé par la perversité des hommes, Dieu n’abandonne pas pour autant ce qu’il a créé par amour. Dans sa miséricorde, il s’oppose au mal et ouvre un avenir de vie, de réconciliation et de paix.

 

  Nous le voyons en particulier avec Noé. Après le déluge, Dieu renouvelle sa création. Il offre à l’humanité un nouveau commencement. « Voici le signe de l’alliance que j’établis entre moi et vous, et avec tous les êtres vivants qui sont avec vous, pour les générations à jamais. » Cet arc en ciel, signe de l’Alliance, est la préfiguration de la croix de Jésus qui relie, elle aussi, le Ciel à la terre. De même, le bois de l’arche préfigure le bois de la croix qui nous sauve de la mort. Au terme de notre marche de Carême, nous replongerons dans les eaux du baptême tout comme la création est renée des eaux du déluge.

 

  Croire en la miséricorde divine est l’assurance que le Seigneur est avec nous et qu’il va ouvrir un passage pour traverser l’épreuve de la crise sanitaire que nous vivons. Pour cela, il compte aussi sur nous pour être des nouveaux Noé (dont le nom signifie consolation) pour être les témoins de sa miséricorde. 

 

P. Jean-Emmanuel

 

  

RESPECTEZ BIEN

LES CONSIGNES

DE GESTES BARRIÈRES

 

Père Jacques

Père Jean-Emmanuel

 

 

Dans le respect des mesures sanitaires en vigueur,

Retrouvez ici les temps proposés pour notre communauté :

  

PAROISSE NOTRE DAME DES VARENNES

 

Messes dominicales :

> Le Samedi :

  - à 18h30 : Messe à La Ville aux Dames

 

> Le Dimanche :

  - à 10h30 : Messe à ND de la Médaille

 

Messes de semaine :

Le Mercredi :

  - à 08h45 : Messe à La Médaille

 

> Le Samedi

  - de 10h00 à 12h00 : Temps d’adoration-confessions à la Médaille

 

  

 

PAROISSE SAINT-LUC

 

Messes Dominicales :

> Le Samedi :

  - à 18h00 : Messe à la Sainte-Famille (Beaujardin)

 

> Le Dimanche :

  - à 10h00 : Messe à St-Paul du Sanitas

 

 

Messes de semaine :

> Le Mardi :

  - à 08h45 : Messe à St-Paul

                    

> Le Vendredi :

  - à 08h30 : Messe à St-Paul

 

Horaires de Messes

(à partir du 11 avril 2021)

En raison des nouvelles mesures gouvernementales,

les messes s'ajustent :

 

Retrouvez ici les temps proposés pour notre communauté

  

 

PAROISSE NOTRE DAME DES VARENNES

 

Messes Dominicales

> Le Samedi

  - à 17h30 : Messe anticipée à La Ville aux Dames

> Le Dimanche

  - à 10h30 : Messe à ND de la Médaille

 

Messes de semaine :

> Le Mercredi

  - à 08h45 : Messe à ND de la Médaille

 

 

 

PAROISSE SAINT-LUC

 

Messes Dominicales

> Le Samedi

  - à 17h00 : Messe anticipée à La Sainte Famille

> Le Dimanche

  - à 10h00 : Messe à St-Paul

 

Messes de semaine :

> Le Mardi

  - à 08h45 : Messe à St-Paul

> Le Vendredi

  - à 08h30 : Messe à St-Paul

 

 

Messes des Rameaux & Semaine Sainte

En raison des nouvelles mesures gouvernementales,

les messes s'ajustent :

 

Retrouvez ici les temps proposés pour notre communauté

  

 

PAROISSE NOTRE DAME DES VARENNES

 

RAMEAUX

//// Dimanche 28 mars 2021 : dimanche des Rameaux

> Le Samedi 27/03 :

  - à 16h00 : Messe anticipée à La Ville aux Dames

> Le Dimanche 28/03 :

  - à 10h30 : Messe à ND de la Médaille

 

SEMAINE SAINTE

//// Mardi 30 mars 2021 : mardi Saint

  - à 12h15 : Messe Chrismale à la Cathédrale

 

//// Mercredi 31 mars 2021 : mercredi Saint

  - à 08h45 : Messe à ND de la Médaille

 

//// Jeudi 1er avril 2021 : jeudi Saint

  - à 12h15 : Messe en mémoire de la Cène du Seigneur à ND de la Médaille

                     Suivi de la l'adoration jusqu'à 17h30

 

//// Vendredi 02 avril 2021 : vendredi Saint

  - à 12h15 : Messe de la Passion du Seigneur à ND de la Médaille

  - à 15h00 : Chemin de Croix

                     à ND de la Médaille, de l'Assomption et à La Ville-aux-Dames

 

//// Samedi 03 avril 2021 : samedi Saint

  - à 16h00 : Veillée Pascale et Messe de la Résurrection à ND de la Médaille

 

//// Dimanche 04 avril 2021 : dimanche de Pâques

  - à 10h30 : Messe du jour de Pâques à ND de la Médaille

 

 

PAROISSE SAINT-LUC

 

RAMEAUX

//// Dimanche 28 mars 2021 dimanche des Rameaux

> Le Samedi 27/03 :

  - à 16h00 : Messe anticipée à La Sainte Famille

> Le Dimanche 28/03 :

  - à 10h00 : Messe à St-Paul

 

SEMAINE SAINTE

//// Mardi 30 mars 2021 mardi Saint

  - à 12h15 : Messe Chrismale à la Cathédrale

 

//// Jeudi 1er avril 2021 jeudi Saint

  - à 12h15 : Messe en mémoire de la Cène du Seigneur à St-Paul

                     Suivi de la l'adoration jusqu'à 17h30

 

//// Vendredi 02 avril 2021 vendredi Saint

  - à 12h15 : Messe de la Passion du Seigneur à St-Paul

  - à 15h00 : Chemin de Croix à St-Paul et à la Ste-Famille

 

//// Samedi 03 avril 2021 samedi Saint

  - à 16h00 : Veillée Pascale et Messe de la Résurrection à St-Paul

 

//// Dimanche 04 avril 2021 dimanche de Pâques

   - à 10h00 : Messe du jour de Pâques à St-Paul

 

 

Lettre des évêques de France aux fidèles

Télécharger
210325 Lettre des eveques aux fideles(1)
Document Adobe Acrobat 214.1 KB

Horaires des Messes du temps de Carême

 

En raison des nouvelles mesures gouvernementales,

les messes s'ajustent :

 

Retrouvez ici les temps proposés pour notre communauté

  

PAROISSE NOTRE DAME DES VARENNES

  

Messes dominicales :

> Le Samedi

  - à 16h00 : Messe anticipée à La Ville aux Dames

> Le Dimanche

  - à 10h30 : Messe à ND de la Médaille (dès 10h00 : un temps de rencontre, d'échange et d'enseignement est proposé pendant le carême)

 

Messes de semaine :

> Le Mercredi

  - à 08h45 : Messe à ND de la Médaille

 

 

Vendredis de Carême :

 - à 15h00 : Vivre le chemin de croix, église ND de la Médaille,

                    un RDV de prière pour les souffrants et pour le monde.

 

Samedis de la miséricorde :

 - de 10h30 à 12h00 : Vivre un temps d'adoration d'écoute et de confessions

                                    à l'église ND de la Médaille

 

Célébrations particulières :

> Le Jeudi 25/03 : fête de l'Annonciation

 

  - à 08h45 : Messe à ND de la Médaille

> Le Mercredi 24/02 :

 - à 10h30 : Messe à la MAFPA Jeanne Jugan à La Ville aux Dames

 

                    (pas de messe à 08h45 à la Médaille)

 

 

  

PAROISSE SAINT-LUC

 

Messes dominicales :

> Le Samedi

  - à 16h00 : Messe à la Sainte-Famille (Beaujardin)

> Le Dimanche

  - à 10h00 : Messe à St-Paul (du Sanitas)

  

Messes de semaine :

> Le Mardi

  - à 08h45 : Messe à St-Paul

 

> Le Vendredi

  - à 08h30 : Messe à St-Paul

 

Vendredis de Carême :

 - à 15h00 : Vivre le chemin de croix, église St-Paul du Sanitas,

                   un RDV de prière pour les souffrants et pour le monde.

 

 

Célébrations particulières :

> Le Jeudi 25/03 : fête de l'Annonciation

 

 

  - à 11h00 : Messe à St-Paul

 

Présentation du Père Jean-Emmanuel

 

Dimanche 21 mars à 14h30 à l'église ND de l'Assomption

 

- Présentation de son travail de thèse sur la miséricorde 

 

- Récit de son vécut au Népal lors de son séjour missionnaire au mois de février dernier...

 

Dès 12h00 : Pique-nique tiré du sac dans les salles de l'Assomption...

 

Messe des Cendres : Mercredi 17 février 2021

 

En raison des nouvelles mesures gouvernementales,

les messes s'ajustent :

 

Retrouvez ici les temps proposés pour notre communauté

  

PAROISSE NOTRE DAME DES VARENNES

  

 

Célébration du mercredi des cendres :

> Le Mercredi 17/02 :

  - à 08h45 : Messe des Cendres à ND de la Médaille

 

  

PAROISSE SAINT-LUC

 

Célébration du mercredi des cendres :

> Le Mercredi 17/02 :

  - à 12h30 : Messe des Cendres à St-Paul (du Sanitas)

 

 

Horaires des Messes

(à partir du 24 janvier 2021)

 

En raison des nouvelles mesures gouvernementales,

les messes s'ajustent :

 

Retrouvez ici les temps proposés pour notre communauté

  

PAROISSE NOTRE DAME DES VARENNES

  

Messes Dominicales :

> Le Samedi :

  - à 16h00 : Messe anticipée à La Ville aux Dames

> Le Dimanche :

  - à 10h30 : Messe à ND de la Médaille

 

Messes de semaine :

> Le Mercredi

  - à 08h45 : Messe à ND de la Médaille

 

 

 

PAROISSE SAINT-LUC

 

Messes Dominicales :

> Le Samedi :

  - à 16h00 : Messe à la Sainte-Famille (Beaujardin)

> Le Dimanche :

  - à 10h00 : Messe à St-Paul (du Sanitas)

 

Messes de semaine :

> Le Mardi :

  - à 08h45 : Messe à St-Paul

> Le Vendredi :

  - à 08h30 : Messe à St-Paul

 

Dimanche 24 janvier :

3ème dimanche du Temps Ordinaire

 

Rappel : les nouvelles mesures gouvernementales, notamment le couvre feu mis en place dès 18h00 à partir du samedi 16 janvier, ne nous permettent pas d'assurer une messe anticipée à La Ville aux Dames à l'horaire habituel mais est avancé à 16h00. La messe du dimanche à 10h30 à la Médaille est maintenue (horaire inchangé).

 

 

Répartition des Messes : 16 & 17 janvier 2021

Dimanche 17 janvier :

2ème dimanche du Temps Ordinaire

 

Attention : les nouvelles mesures gouvernementales, notamment le couvre feu mis en place dès 18h00 à partir de ce samedi 16 janvier, ne nous permettent pas d'assurer une messe anticipée à La Ville aux Dames ; elle est par conséquent supprimée. La messe, dimanche 17 janvier à 10h30 à la Médaille est, quant à elle, maintenue. 

 

 

 

En raison des nouvelles mesures gouvernementales,

les messes s'ajustent :

 

Retrouvez ici les temps proposés pour notre communauté

  

PAROISSE NOTRE DAME DES VARENNES

 

Pour le dimanche 17 janvier 2021 :

> Le Samedi 16/01 :

  - Pas de Messe anticipée à La Ville aux Dames

> Le Dimanche 17/01 :

  - à 10h30 : Messe à ND de la Médaille

 

Messes de semaine :

> Le Mercredi 20/01 :

  - à 08h45 : Messe à la Médaille

  - à 10h30 : Messe à la MAFPA Jeanne Jugan à La Ville aux Dames

 

 

PAROISSE SAINT-LUC

 

Pour le dimanche 17 janvier 2021 :

> Le Samedi 16/01 :

  Pas de Messe anticipée à la Sainte-Famille (Beaujardin)

> Le Dimanche 17/01 :

  - à 10h00 : Messe à St-Paul (du Sanitas)

 

Messes de semaine :

> Le Mardi 19/01 :

  - à 08h45 : Messe à St-Paul

> Le Vendredi 22/01 :

  - à 08h30 : Messe à St-Paul

 

Répartition des Messes : Le Baptême du Seigneur

 

Dans le respect des mesures sanitaires en vigueur,

Retrouvez ici les temps proposés pour notre communauté :

    

PAROISSE NOTRE DAME DES VARENNES

 

Pour le dimanche 10 janvier 2021 (Baptême du Seigneur) :

> Le Samedi 09/01 :

  - à 18h30 : Messe à La Ville aux Dames

> Le Dimanche 10/01 :

  - à 10h30 : Messe à ND de la Médaille

 

Messes de semaine :

> Le Mercredi 13/01 :

  - à 08h45 : Messe à ND de la Médaille

 

  

PAROISSE SAINT-LUC

 

Pour le dimanche 10 janvier 2021 (Baptême du Seigneur) :

> Le Samedi 09/01 :

  - à 18h00 : Messe à la Sainte-Famille (Beaujardin)

> Le Dimanche 10/01 :

  - à 10h00 : Messe à St-Paul (du Sanitas)

 

Messes de semaine :

> Le Mardi 12/01 :

  - à 08h45 : Messe à St-Paul

> Le Vendredi 15/01 :

  - à 08h30 : Messe à St-Paul

 

Répartition des Messes : L'épiphanie du Seigneur

 

Dans le respect des mesures sanitaires en vigueur,

Retrouvez ici les temps proposés pour notre communauté :

  

PAROISSE NOTRE DAME DES VARENNES

 

Pour l'Épiphanie du Seigneur :

> Le Samedi 02/01 :

  - Pas de Messe à La Ville aux Dames

> Le Dimanche 03/01 :

  - à 10h30 : Messe à ND de la Médaille

 

Messes de semaine :

> Le Mercredi 06/01 :

  - à 08h45 : Messe à ND de la Médaille

 

  

PAROISSE SAINT-LUC

 

Pour l'Épiphanie du Seigneur :

> Le Samedi 02/01 :

  - à 18h00 : Messe à la Sainte-Famille (Beaujardin)

> Le Dimanche 03/01 :

  - à 10h00 : Messe à St-Paul (du Sanitas)

 

Messes de semaine :

> Le Mardi 05/01 :

  - à 08h45 : Messe à St-Paul

> Le Vendredi 08/01 : 

  - à 08h30 : Messe à St-Paul

  

Messe du 1er Janvier 2021

 

VENDREDI 1ER JANVIER 2021 : Sainte Marie, Mère de Dieu

  - à 10h30 à La Ville-aux-Dames 

 

Répartition des Messes : La Sainte Famille

 

Dans le respect des mesures sanitaires en vigueur,

Retrouvez ici les temps proposés pour notre communauté :

  

PAROISSE NOTRE DAME DES VARENNES

 

Pour la Sainte Famille :

> Le Samedi 26/12 :

  - à 18h30 : Messe à La Ville aux Dames

> Le Dimanche 27/12 :

  - à 10h30 : Messe à ND de la Médaille

 

Messes de semaine :

> Le Mercredi 30/12 :

  - à 08h45 : Messe à ND de la Médaille

 

  

PAROISSE SAINT-LUC

 

Pour la Sainte Famille :

> Le Samedi 26/12 :

  - à 18h00 : Messe à la Sainte-Famille (Beaujardin)

> Le Dimanche 27/12 :

  - à 10h00 : Messe à St-Paul du Sanitas

 

Messes de semaine :

> Le Mardi 29/12 :

  - à 08h45 : Messe à St-Paul

  

Répartition des Messes : Fêtes de Noël 2020

 

Dans le respect des mesures sanitaires en vigueur,

Retrouvez ici les célébrations proches de chez vous : 

 

JEUDI 24 DECEMBRE : MESSE DE LA NUIT DE NOËL

  - à 18h30 à La Ville-aux-Dames

  - à 18h30 à La Médaille (St-Pierre-des-Corps)

  - à 21h00 à St Paul du Sanitas (Tours)

 

VENDREDI 25 DECEMBRE: MESSE DU JOUR DE NOËL

  - à 10h00 à la Ste Famille (Tours quartier Beaujardin)

  - à 10h30 à la La Médaille (St-Pierre-des-Corps)

 

Message de notre Archevêque

Noël 2020


Répartition des Messes : Temps de l'Avent

Dimanche 20 décembre : 

 

Chemin de l’Avent 2020

 

Avec Marie,

Notre Dame de Vie

 

4e dimanche de l’Avent

 

La première en chemin,

Marie tu nous entraînes à risquer notre "oui" aux imprévus de Dieu.

Et voici qu'est semée en l'argile incertaine

De notre humanité, Jésus-Christ, Fils de Dieu.

 

Marche avec nous, Marie, aux chemins de la vie,

Ils sont chemin vers Dieu, Ils sont chemin vers Dieu.

 

- Les textes du jour : ici

 

- Chemin de l'Avent (semaine 4) : ici

 

- Prière d'Alliance : ici

 

- Pistes de liturgie en famille :

explications (Une messe seul ou en famille à la maison)

proposition (Family SPI)

 

- Autres infos : ici

 

Paroisse st Luc et Paroisse Notre-Dame-des-Varennes

Le 20 Décembre 2020

  

  La vie est pleine de surprises.
 Certes, tout ce qui est inattendu n’est pas forcément heureux, et la période que nous vivons nous le rappelle. Pourtant, s’ouvrir à l’avenir, c’est consentir à être étonné, surpris. Dans une société qui craint ce qu’elle ne contrôle pas, comment vivre de manière sereine des événements imprévisibles, jusqu’à en faire une chance ? Sommes-nous ouverts à l’inattendu ?

 

   Demandons au Seigneur de goûter à l’étonnement et à l’immense joie qui fut celle de Marie au jour de l’Annonciation. Ce jour-là, l’ange Gabriel lui annonce une bonne nouvelle que l’humanité n’aurait jamais imaginée : Dieu vient se faire petit enfant ! Rien jamais ne fut aussi inattendu et surprenant, ni aussi heureux. Laissons résonner en nous cette Parole : « Rien n’est impossible à Dieu ».

 

La première en chemin, Marie tu nous entraînes

à risquer notre "oui" aux imprévus de Dieu.

  

   Avec Marie, Notre Dame de Vie, préparons-nous à la surprise de Noël pour mieux accueillir la vie que le Seigneur nous donne.

 

P. Jean-Emmanuel

 


Dimanche 13 décembre : 

 

Chemin de l’Avent 2020

 

La Joie de l’Evangile

Avec Marie

3e dimanche de l’Avent

 

 

Marche avec nous, Marie,

Aux chemins de la joie,

Ils sont chemin vers Dieu (bis).

 

- Les textes du jour : ici

 

- Chemin de l'Avent (semaine 3) : ici

 

- Prière d'Alliance : ici

 

- Pistes de liturgie en famille :

explications (Une messe seul ou en famille à la maison)

proposition (Family SPI)

 

- Autres infos : ici

 

Paroisse st Luc et Paroisse Notre-Dame-des-Varennes

Le 13 Décembre 2020

  

   Sur notre chemin d'Avent, nous avons d'abord rencontré Marie, Notre Dame de la Prière. Elle nous a ouvert au chemin d'alliance avec le Seigneur qui vient.

   Cette semaine écoulée nous avons accueilli Marie comme Mère de miséricorde, celle qui nous tourne vers le Seigneur qui vient comme  un Dieu consolateur et libérateur.

    Aujourd'hui nous voici avec Marie nous invitant à la Joie, la Joie de l’Évangile, la Joie des béatitudes.

   Le Seigneur qui vient, vient comme un tout petit, sans appui et sans défense. Autant dire comme quelqu'un qui appelle notre présence, notre engagement auprès de Lui et avec Lui.

   Le Seigneur qui vient , vient pour se faire proche, ne faire qu'un avec tous les cœurs brisés ou en prise aux injustices, avec tous les laissés pour compte, tous les sans grade et sans avenir.

    Le Seigneur qui vient, vient nous donner d'avoir part à une année de Bienfait.

Qu'une telle venue nous ouvre à la Joie, et avec Marie au désir toujours renouvelé d'apprendre à toujours mieux le connaître, pour mieux l'aimer et servir.

 

P. Jacques


8 décembre :

Fête de l'Immaculée Conception

Aujourd'hui voici les messes sur nos paroisses

pour la fête de l'Immaculée conception

 

8h45 : Saint Paul du Sanitas

suivie de l'adoration jusqu'à 12h00 avec la possibilité de recevoir le sacrement du pardon et de 14h00 à 16h00 au centre paroissial.

 

18h00 : Notre Dame de la médaille à Saint Pierre des Corps

adoration de 16h à 18h avec le sacrement du pardon

 

 

Dimanche 6 décembre : 

 

Chemin de l’Avent 2020

 

Avec Marie,

Mère de miséricorde

2e dimanche de l’Avent

 

Berger de Dieu, réveille-nous

 

Tu nous appelles à ta rencontre,

Partout se lèvent des veilleurs.

Leurs voix nous crient : "Jésus s´annonce,

Préparez les chemins du Seigneur !"

 

Les pèlerins de la justice

Suivront la trace de tes pas.

De ta parole ils se nourrissent,

Au désert tu soutiens leur combat..

 

- Les textes du jour : ici

 

- Chemin de l'Avent (semaine 2) : ici

 

- Prière d'Alliance : ici

 

- Pistes de liturgie en famille :

explications (Une messe seul ou en famille à la maison)

proposition (Family SPI)

 

- Message de notre Archevêque : ici

 

Paroisse st Luc et Paroisse Notre-Dame-des-Varennes

Le 06 Décembre 2020

 

 

 

  « Commencement de l’évangile de Jésus, Christ, Fils de Dieu ».

 

  L’annonce de ce commencement remet en question tout discours fataliste sur l’effondrement et la fin du monde.

  L’annonce d’une Bonne Nouvelle (Évangile) contraste avec les « mauvaises nouvelles » qu’on nous prédit…

    L’avènement de Jésus annonce qu’avec Dieu, tout peut recommencer…

   Encore faut-il se convertir à l’Avenir de Dieu, et le laisser ôter les obstacles qui obstruent le chemin pour sa venue.

 

« Jean-Baptiste proclamait un baptême pour le pardon des péchés ».

 

    À l’heure même où la tentation est forte, pendant cette pandémie, de se replier sur nous-mêmes, l’enjeu de cette conversion est d’élargir notre cœur pour laisser de la place à l’autre et à Dieu, et d’entrer dans une « sobriété heureuse ».

 

  Marie, Mère de miséricorde et de consolation, prie pour nous, pêcheurs, mystérieusement attirés par cet appel à renaître, l’appel d’un nouveau commencement…

 

P. Jean-Emmanuel

 


Dimanche 29 novembre : 

 

Chemin de l’Avent 2020

 

Avec Marie,

Notre Dame de la prière

  1er dimanche de l’Avent

Marche avec nous, Marie,

Aux chemins de l'écoute,

Ils sont chemin vers Dieu (bis).

 

- Les textes du jour : ici

 

- Chemin de l'Avent (semaine 1) : ici

 

- Prière d'Alliance : ici

 

- Pistes de liturgie en famille :

explications (Une messe seul ou en famille à la maison)

proposition (Family SPI)

 

- Message de notre Archevêque : ici

 

Paroisse st Luc et Paroisse Notre-Dame-des-Varennes

Le 29 Novembre 2020

 

« Je le dis à tous : Veillez »

Mc 13, 37

 

  Cette invitation que nous fait le Seigneur, au début de ce temps de l'Avent de rester « éveillés », est un appel à croire que du nouveau va se donner à vivre en nos vies. Une nouveauté de vie à laquelle nous aspirons mais que nous ne soupçonnons pas vraiment. La venue de Dieu en nos vies, les dons de Dieu seront toujours inattendus et surprenants. Pour les reconnaître, les accueillir, les faire nôtres, il nous est nécessaire de sortir de nous-mêmes pour nous tenir disponibles, en éveil, en attente, en écoute.

 

  Telle est bien l'inclination du cœur de Marie, dans le silence de la Prière. Elle se tient devant le Seigneur dans un désir de se recevoir de Lui pour mieux communier à sa vie. Elle se tient à l'écoute de la Parole de Dieu, dans le silence du cœur pour mieux se laisser toucher. Elle se laisse mettre en mouvement intérieur d'accueil et de réponse libre et heureuse à cette Parole. Enfin elle s'y abandonne pour laisser cette Parole prendre corps en elle.

 

   Dans ce temps où nous avons du mal à dessiner l'avenir, que Marie, Notre Dame de la Prière nous accompagne sur ce chemin d'Avent, d'avènement, de venue du Seigneur pour nous. Qu 'avec elle et comme elle, nous nous tenions en éveil devant le Seigneur pour nous rendre toujours plus disponibles à l'accueil du don de Dieu, à l'accueil de l'aujourd'hui de Dieu dans nos vies.

 

P. Jacques

 


Défi Crèche :

Tout au long de ce temps de l'avent vous pouvez partager vos crèches !

envoyez votre photo sur notredamedesvarennes@gmail.com

 


Paroisse st Luc et Paroisse Notre-Dame-des-Varennes

Le 22 Novembre 2020

 

Exhortation pour la fête du Christ Roi 2020

Les yeux, le cœur et les mains ouvertes.

 

  Frères et sœurs, chers amis. Aujourd’hui des hommes ont faim et soif ; ils ont froid. Des immigrés, privés de tout droit, ne trouvent nulle part accueil ou protection. Des malades et des prisonniers vivent isolés. Et « la pandémie de la Covid-19 ajoute son lot d’épreuves. Qui que nous soyons, chacun est aujourd’hui affecté par la souffrance et le mal.

  Ces situations de détresse humaine ne sont pas sans faire écho à la parabole du Jugement dernier - que je vous invite à relire en Mt 25, 31-46. (...)

  Je retiendrai 3 choses de cet Evangile :

1. ENTENDRE la Bonne nouvelle : Dieu nous invite à regarder ces situations de détresse non pas dans la désespérance mais dans la perspective de pouvoir rencontrer Jésus le Christ.

Alors les justes lui répondront : ‘Seigneur, quand est-ce que nous t’avons vu...? tu avais donc faim, et nous t’avons nourri ? tu avais soif, et nous t’avons donné à boire ? tu étais un étranger, et nous t’avons accueilli ? tu étais nu, et nous t’avons habillé ? tu étais malade ou en prison... Quand sommes-nous venus jusqu’à toi ?’ Et le Roi leur répondra : ‘Amen, je vous le dis : chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères,

c’est à moi que vous l’avez fait.’

2. un APPEL à DISCERNER la situation - c’est le sens du JUGEMENT.

  À l’heure où l’on ne cesse de nous rabâcher les oreilles avec les expressions « gestes barrières » et « distanciation sociale », le risque est de se replier dans un « monde fermé » (comme le dit décrit le pape François dans FT). Il faut bien sûr être prudent et responsable à l’égard d’un virus qui fait des victimes ; MAIS il nous faut entendre cette question des hommes lors du jugement : « Quand sommes-nous venus jusqu’à toi ? » = quand avons-nous été le prochain de ces petits qui sont les frères du Seigneur ?

  Notre vie d’éternité sera jugé et se mesure à notre posture d’aller-vers-l’autre, d’être-avec-l’autre ; c’est-à-dire à notre manière de tisser des liens, à vivre la com-passion, la solidarité, à déployer une « culture de la rencontre »

  Au contraire, nos « enfers » (ce « châtiment éternel ») se mesurent à nos logiques individualiste narcissique, nos postures d’évitement, nos refus de l’autre - toute forme de NEGLIGENCE (= étymologiquement NEGation du LIEN).

  Une petite histoire permet de comprendre comment se vit le jugement face à Dieu. Le paradis et ou l’enfer ce ne sont pas tant deux « lieux » différents mais c’est comme deux manières de participer au grand banquet auquel Dieu nous convie. Lors de ce repas, est fourni à chacun de grandes cuillères qui dépassent très largement la taille du bras ; si bien que ceux qui cherchent à manger par leur propre moyen éprouve la douleur de la faim car ils ne peuvent porter à leur bouche la nourriture (c’est un vrai enfer) alors que ceux qui ont compris qu’ils pouvaient donner à manger aux autres qui leur font face savourent les mets qui leur sont servis dans la joie de la communion.

3. PRATIQUER une mystique des yeux ouverts, du cœur ouvert et des mains ouvertes : Il y a un chant qui exprime cela : « ouvre mes yeux sur le monde, mon cœur pour mieux l’aimer, mes MAINS pour le SERVIR »

ouvrir les yeux : voir le Christ dans nos frères en détresse

ouvrir son cœur : pour discerner et aimer

  C’est l’« amour qui brise les chaînes qui nous isolent et qui nous séparent en jetant des ponts ; un amour qui nous permet de construire une grande famille où nous pouvons tous nous sentir chez nous. […] Un amour qui a saveur de compassion et de dignité » FT n° 62

  Ouvrir les mains pour SERVIR la fraternité (8ème chapitre de FT)

  Dans son encyclique Fratelli Tutti, le pape invite à construire la fraternité et à défendre la justice dans la société (FT 271).

Forte du pouvoir du Ressuscité, l’Eglise veut enfanter un monde nouveau où nous serons tous frères, où il y aura de la place pour chacun des exclus de nos sociétés, où resplendiront la justice et la paix. (278)

 

Le défi que je vous propose cette semaine c’est de réaliser une œuvre de miséricorde :

Il y a 14 œuvres de miséricorde, 7 corporelles et 7 spirituelles.

- Les premières reprennent les indications des évangiles, notamment le chapitre 25 de Matthieu :

«Donner à manger aux affamés, donner à boire à ceux qui ont soif,

vêtir ceux qui sont nus, accueillir les étrangers,

assister les malades, visiter les prisonniers, ensevelir les morts».

- Les œuvres spirituelles forment une très belle liste de gestes très concrets et ordinaires qui touchent tous les domaines de notre vie amicale, familiale, professionnelle ou ecclésiale :

«Conseiller ceux qui sont dans le doute, enseigner les ignorants,

avertir les pécheurs, consoler les affligés, pardonner les offenses,

supporter patiemment les personnes ennuyeuses,

prier Dieu pour les vivants et pour les morts».


 

Paroisse st Luc et Paroisse Notre-Dame-des-Varennes

Le 15 Novembre 2020

 

Chers Tous,

 

Sans grande surprise nous voici donc établis dans la durée, au moins une quinzaine de jours pour ce temps de confinement. Nous ne sommes pas pour autant sans quelques perspectives de sortie de crise. Les projets de vaccin semblent prometteurs, et d'une façon plus proche, les courbes semblent vouloir se stabiliser sinon s'inverser vraiment encore.

 

Quoiqu'il en soit cherchons moins à savoir déjà comment nous vivrons Noël, attachons nous davantage à nous préparer à entrer en Avent, en nous investissant dans le temps d'aujourd'hui tels que nous y sommes situés, et avec les moyens du bord qui sont à notre disposition !

 

L'évangile de ce Dimanche avec la parabole des 10 / 5 / ou 1 talents nous y invite expressément.

 

Nous avons tous reçu une part de talents et sommes invités, chacun à notre manière, non à les enfouir, mais à les semer, parsemer au cœur de ce temps difficile d'aujourd'hui, dans nos relations et engagements de vie. Alors ne manquera pas de venir le temps de la récolte, le temps de la moisson et d'une abondance de vie ! Rester dans la peur ne peut que conduire à l'instabilité de ce que nous sommes et à un non-avenir que représentent les ténèbres et grincements de dents de notre parabole.

 

Demeurons dans la confiance en un Dieu qui nous aime et nous fait confiance pour avec Lui oeuvrer à une nouveauté de vie ensemble.

 

N'oublions pas en ce Dimanche, l'appel à nous faire toujours plus proches de ceux qui sont en souffrance et pauvreté. Monseigneur nous y a déjà introduit en cette fête de st Martin que nous venons de célébrer. Ne restons pas sans réponse !

 

Bonne route à tous! Dans l'amitié et la Prière !

 

P Jacques

 

Paroisse st Luc et Paroisse Notre-Dame-des-Varennes

Le 08 Novembre 2020

 

Bien chers tous,

 

Nous voici à nouveau confinés, et je vous espère tous en bonne forme. Nous penserons plus particulièrement à Marie-Christine Babtiste dont le test au virus s'est révélé positif.

Ce dimanche avec la parabole des cinq jeunes filles insouciantes et des cinq prévoyantes, nous sommes tous invités à la vigilance, pour mieux accueillir le Seigneur qui vient.

La situation de pandémie, la violence des attentats, les difficultés économiques et sociales actuelles et à venir, risquent de nous tenir dans des attitudes d'inquiétude, de peur, de repli sur nous-même. D'autant plus dans l'impossibilité où nous sommes à nouveau de ne pouvoir nous rassembler en particulier pour la messe du Dimanche.

N'oublions pas malgré toutes ces situations que le Seigneur vient au-devant de nous, se rendant présent à chacune de nos situations de vie ! Ne nous laissons pas disperser par ce que nous ne pouvons pas avoir, mais accueillons dans la joie ce que le Seigneur vient manifester à nos cœurs en attente !

Nous aurons le bonheur cette semaine de fêter st Martin le mercredi 11 novembre. Monseigneur nous fera parvenir une réflexion spirituelle à partir de la vie de st Martin. Il nous engage aujourd'hui déjà à vivre cette fête par un geste de partage, à la manière qui nous semblera la plus appropriée pour nous. Des gestes simples, concrets avec des associations ou « en direct » avec ceux tout près de nous dont nous nous ferons proches, en nous rendant attentifs à ce qui leur est nécessaire : produits alimentaires, produits d'hygiène, temps d'écoute, relation téléphonique...

Autant d'occasions avec st Martin de vivre dans la rencontre et le service du prochain, la rencontre du Christ ! Ainsi a grandi en ses premières heures l'Eglise de Touraine, ainsi contribuerons-nous, chacun à notre manière à sa vitalité aujourd'hui !

 

En communion avec tous dans la confiance et la paix du cœur,

Bien fraternellement,

 

 

P Jacques.

 


Veillez ! Tels des "clusters d'espérance au cœur de la nuit..."

 

Présentation du « chemin de l’Avent 2020 »

 

Frères et sœurs, chers amis,

 

Voici que commence la saison 2 du confinement.

Cette pandémie nous met à rude épreuve et nous connaissons les maux qui risquent de nous atteindre : solitude, lassitude, découragement, fuite de tous ordres.

 

Nous connaissons aussi les vitamines que le Christ et l’Eglise nous donnent pour vivre selon l’Esprit : la prière (Vitamine A), la fraternité (Vitamine B), la formation du disciple (vitamine C), le service les uns des autres (Vitamine D), l’annonce de l’Evangile (Vitamine E).

Rien ne nous empêche de vivre ces « 5 essentiels » de la vie chrétienne, au contraire. Et c’est ce que nous voulons vous proposer pour les prochaines semaines et tout particulièrement dans le temps de l’Avent qui commence à la fin de ce mois de novembre. C’est ce « chemin de l’Avent 2020 » que je vous présente maintenant.

 

Pour le temps de l’Avent : nous nous mettrons à l’école de la Vierge Marie :

-       Marie, Notre Dame de la prière (1erer dimanche de l’Avent : 29 novembre)

-       Marie, Mère de la miséricorde (2e dimanche de l’Avent : 6 décembre)

-    La joie de l’Evangile avec Marie (3e dimanche de l’Avent (Gaudete) : 13 décembre)

-       Marie, Notre Dame de Vie (4e dimanche de l’Avent : 20 décembre)

 

Ce temps de l’Avent nous préparera à accueillir, dans la nuit de Noël, notre Sauveur, Jésus Christ, l’Envoyé du Père : Celui qui vient en notre monde, ce monde avec ses joies et ses espoirs, un monde avec ses conflits et ses souffrances, un monde plus que jamais fragilisé par la crise, un monde aimé par Dieu. « Car Dieu a tellement aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne se perde pas, mais obtienne la vie éternelle. » (Jn 3, 16)

 

Nous pourrons vivre ce chemin de l’Avent comme une retraite spirituelle dans la vie quotidienne. chaque semaine, vous sera proposé :

-       Une catéchèse ou exhortation de la semaine en lien avec la thématique de la semaine de l’Avent (se former et être édifier : vitamine C)

-       Avec un défi à relever dans la semaine (vitamine D ou E)

-       Un exercice spirituel (Vitamine A)

-       Un chant

-       Une intention de prière universelle

-       Des pistes pour un temps de relecture (vitamine B) : chaque semaine chacun [en binôme, trio...jusqu’à 6 personnes max] prend un temps dans sa semaine pour une relecture (en famille/couple, par téléphone / visio) : on peut partager une pierre blanche (une grâce, une consolation, ce que le Seigneur a fait pour moi), une pierre noire (une difficulté), comment ai-je vécu la proposition de la semaine (défi/exercice spirituel) ?

 

Chaque semaine sera posté sur le site internet de la paroisse ND des Varennes ou notre page Facebook Pierre et Paul toutes les ressources nécessaires pour vivre ce chemin de l’Avent, étape par étape.

Il sera mis aussi à disposition un feuillet papier que vous pourrez poster aux frères et sœurs qui n’ont pas accès à internet.

 

      D’ici l’entrée dans le temps de l’Avent, trois dimanche se présentent devant nous :

-       Dimanche 8 novembre :

o    Ce dimanche nous vous invitons à suivre la messe présidée par notre évêque à la cathédrale sur les ondes RCF ou sur la page Facebook du diocèse de Tours à 10h00.

o    Cette semaine, la première chose à mettre en place est le temps de relecture hebdomadaire. Contacter les personnes de votre entourage, avec qui vous allez former votre binôme, trinôme ou une « maisonnée » de partage (par téléphone ou en visio) - Le but de ce temps de relecture hebdomadaire vise à garder le lien entre nous et d’être des petits « clusters » d’espérance en apprenant à voir comment Dieu vient nous visiter dans notre vie, même lorsque nous traversons des épreuves.

o    C’est l’invitation de l’Evangile de ce dimanche « Veillez, tenez-vous prêts : c’est à l’heure où vous n’y pensez pas que le Fils de l’homme viendra. » (cf. Mt 25)

o    Cette semaine sera aussi marquée par la fête de Saint Martin. Le mercredi 11 novembre notre évêque célèbrera la messe à huis clos dans la cathédrale à 15h30. La célébration sera retransmise sur RCF et sur la page facebook du diocèse. D’ores et déjà vous retrouver un message vidéo de Mgr Vincent Jordy sur le site internet du diocèse https://youtu.be/wYyxo6RTbqI. Nous vous remettrons dès sa parution aussi la lettre qu’il a écrite pour nous à l’occasion de cette grande fête de notre diocèse. Je vous encourage à répondre à son invitation : « Que puis-je faire cette semaine concrètement pour partager à l’exemple de Saint Martin ? »

 

-       Dimanche 15 novembre : Evangile de la parabole des talents (Mt 25)

o    Nous lancerons une première exhortation : Jacques

 

-       Dimanche 22 novembre : dimanche du Christ Roi

o    Nous lancerons un premier défi (œuvres de miséricorde)

 

 

      Comme nous l’avons entendu cette semaine dans la bouche de Saint Paul : « Tenez bon dans le Seigneur, mes bien-aimés » (Ph 4, 1). « Au milieu de la nuit, il y eut un cri : ‘Voici l’époux ! Sortez à sa rencontre.’ » (Mt 25)

 

Rappel :

Accueil au presbytère et à l’église ND de la Médaille

-       Chaque mercredi : 10h à 11h30

      temps d’écoute au presbytère ND de la médaille

 

-       Chaque samedi : 10h à 11h30 :

    Adoration et confession dans l’Eglise ND de la médaille (ou dans la salle derrière la sacristie- avec possibilité de chauffer)

 

P. Jean-Emmanuel et P. Jacques

avec l’équipe de coordination « Chemin de l’Avent 2020

  


Message de la Conférence des Évêques de France

 

<< UNE JAUGE RÉALISTE >>

 

03.12.2020 Actualités

 

La Nouvelle "Jauge" impose de "laisser libres deux sièges entre chaque personne ou entité familiale et de n'occuper qu'une rangée sur deux"... 

 

La CEF estime que cette mesure proportionnée à la capacité d’accueil des édifices, bien que contraignante, est applicable. Elle impose de « laisser libres deux sièges entre chaque personne ou entité familiale et de n’occuper qu’une rangée sur deux ». Les fidèles catholiques devront donc appliquer cette mesure, en particulier, les deux prochains dimanches 6 et 13 décembre. La Conférence des évêques de France prend connaissance de la jauge rendue publique aujourd’hui par le ministre de l’Intérieur pour ce qui concerne les célébrations publiques dans les lieux de culte.

Cette nouvelle mesure, plus réaliste et dont la CEF a été informée en début d’après-midi, fait suite à la consultation des cultes organisée depuis dimanche par le gouvernement. La CEF se réjouit que se renoue un dialogue constructif avec les pouvoirs publics. Elle attend maintenant, à la lecture des données sanitaires, l’éventuelle réévaluation de cette jauge à partir du 15 décembre.

De dimanche en dimanche, cette période de l’Avent entamée le 29 novembre, est un chemin vers Noël. Les communautés catholiques espèrent de tout leur cœur pouvoir célébrer le grand mystère de la foi dans les églises le 24 au soir, avec le moins de restriction possible. Ils sont conscients que l’attention aux précautions sanitaires est toujours nécessaire. 

Source : CEF

A noter : compte tenu de ces nouvelles dispositions, Mgr Jordy ne célébrera plus la messe à huis clos à la cathédrale chaque dimanche.

Message de notre Archevêque

Avent 2020

Tours, le 27 Novembre 2020

 

Message aux diocésains

 

  Chers diocésains,

 

   Je m’adressais à vous le 20 novembre dernier en vous invitant en cet Avent 2020 qui vient à ne pas perdre l’essentiel, la communion dans la charité. Cette invitation demeure plus que jamais nécessaire pour que notre entrée dans l’Avent et notre chemin vers Noël se fasse dans un climat de joie et de paix.

 

  Cependant, garder cette paix n’est pas facile dans le contexte actuel. Nous savons que nous vivons un événement totalement inédit avec la pandémie actuelle et nous comprenons tous les contraintes dans lesquelles nous sommes. Nous savons tous ce dont nous sommes redevables aux personnels de santé et plus généralement à tous ceux qui portent la situation actuelle, y compris les décideurs. L’inflexion actuelle de l’épidémie ne peut que nous réjouir. Elle demande de rester prudents. Elle ne légitime cependant pas n’importe quoi. L’annonce faite mardi soir et confirmée jeudi matin d’une possible reprise du culte public avec une jauge fixe de 30 personnes est en effet absurde et surtout inapplicable. Elle veut être légitimée par le fait que les offices religieux pourraient être des foyers de contamination. Les études disponibles actuelles ne le montrent en rien. Cette mesure est aussi absurde et arbitraire. Elle est surtout impraticable et sa mise en œuvre impossible. Elle veut faire porter à vos pasteurs la responsabilité d’une discrimination administrative infondée. Comment en effet accueillir 30 personnes et interdire l’entrée à la 31ème ? Comment justifier une même jauge de 30 personnes dans une chapelle de campagne et dans une cathédrale ? Cette mesure tombée d’on ne sait où montre surtout que n’a pas été respectée la demande du juge des référés du 7 novembre 2020 qui invitait le gouvernement à dialoguer avec les cultes.

 

   Frères et sœurs, ce temps de l’Avent commence douloureusement, mais nous ne nous laisserons pas voler la joie de la montée vers Noël. Je suis en lien avec vos prêtres et nous avons échangé avec eux. Ils font tout pour essayer de vous proposer un moment de célébration dès ce premier dimanche. Nous avons suggéré d’augmenter le nombre de messes du dimanche et dans la semaine et d’inviter ceux qui sont plus libres en semaine à laisser la place à ceux qui travaillent le dimanche. Nous avons encouragé à donner la communion eucharistique hors de la messe, comme le droit de l’Église y autorise en cas de force majeure. Pour ma part, je devrais célébrer ce premier dimanche de l’Avent à huis clos dans la cathédrale avec les retransmissions habituelles, la gestion de célébrations dans l’édifice sans mettre en péril la sécurité étant pour l’instant rendue impossible. Nous verrons comment nous adapter après l’expérience de ce dimanche.

 

   Je veux remercier les prêtres pour leur zèle et leur sens de l’adaptation et les fidèles pour leur compréhension et leur souplesse face aux exigences gouvernementales.

 

   Comme le souligne le dernier communiqué de la Conférence des Évêques de France, dont le Président vient de déposer un nouveau référé liberté au Conseil d’État, et dans l’attente de son rendez-vous de concertation avec le Premier Ministre dimanche soir « Le premier dimanche de l’Avent doit nous tourner paisiblement vers le Christ qui vient. ».

 

   Bon Avent malgré tout.

 

‡ VINCENT JORDY ARCHEVEQUE DE TOURS

 

Répartition des Messes : 1ère Semaine de l'Avent

 

En raison des mesures sanitaires en vigueur,

les messes sont à nouveau assurées en public

(dans la limite de 30 personnes présentes)

 

Retrouvez ici les temps proposés pour notre communauté

  

PAROISSE NOTRE DAME DES VARENNES

 

Pour ce dimanche 29 novembre 2020 :

Le Samedi 28/11 :

  - à 18h30 : Messe à La Ville aux Dames

                    (Dans les limites de 30 personnes)

 

Le Dimanche 29/11 :

  - à 10h30 : Messe à ND de la Médaille

                    (Nous accueillerons 30 personnes)

  - à 10h45 : Messe à ND de l'Assomption

                    (Dans les limites de 30 personnes)

 

Messes de semaine :

Le Samedi 28/11 :

  - à 11h00 : Messe à La Médaille

                   Précédée d’un temps d’adoration-confessions dès 10h00

 

Le Mercredi 02/12 :

  - à 08h45 : Messe à La Médaille

                     Suivie de l'accueil-confessions au presbytère

 

 

PAROISSE SAINT-LUC

 

Pour ce dimanche 29 novembre 2020 :

Le Samedi 28/11 :

  - à 18h00 : Messe à la Sainte-Famille (Beaujardin)

                    (Dans les limites de 30 personnes)

 

Le Dimanche 29/11 :

  - à 10h00 : Messe à St-Paul du Sanitas

                    (Dans les limites de 30 personnes)

 

Messes de semaine :

Le Mardi 01/12

  - à 08h45 : Messe à St-Paul (au Centre Paroissial - salle du sous sol)

 

Le Vendredi 04/12 :

  - à 08h30 : Messe à St-Paul (au Centre Paroissial - salle du sous sol)

  

Message de notre Archevêque

Fête du Christ-Roi

Tours, le 20 Novembre 2020

 

Message pour la solennité du Christ Roi et l’entrée en Avent...

 

 

 

  Aux diocésains de l’archidiocèse de Tours,

 

 Le lundi 16 novembre, le Président de la Conférence des Évêques de France a rencontré le Premier ministre et le ministre de l’Intérieur. Ils ont fait le point sur la question des cultes en ce temps de pandémie. Le chef du gouvernement a annoncé la possibilité de la reprise publique du culte à partir du 1er décembre selon un protocole sanitaire à préciser. Cela nous donne désormais une perspective et nous permet d’envisager le temps de Noël plus sereinement.

 

  Cela est bien nécessaire dans un contexte général nettement plus tendu que lors du premier confinement. Ce « confinement d’automne » est plus facile par certains aspects - le travail et l’école étant accessibles - mais plus douloureux aussi en raison d’une usure, d’une fatigue et d’un sentiment d’injustice face à certaines mesures dont la cohérence nous échappe parfois. Admettons que la gestion de la crise actuelle est difficile. Cependant l’exaspération cette fois est manifeste et la colère est souvent palpable, y compris dans notre Eglise.

  Cette colère elle-même est complexe, mêlant des motifs variés : la souffrance de ne plus pouvoir nous retrouver en assemblée, le manque de la communion eucharistique. Mais elle manifeste aussi d’autres plaintes : un sentiment de « déclassement » des catholiques en France, certaines formes de mépris ou d’indifférences qu’ils semblent subir dans la société. Cette colère est aussi parfois l’objet d’une instrumentalisation politique, voire d’une victimisation.

  L'Évangile nous présente autour de Jésus lui-même, un monde complexe de croyants fait de zélotes prêts à en découdre, de pharisiens sûrs d’eux-mêmes, de sadducéens compromis et tout un peuple d’anonymes. Mais au Golgotha il n’y aura que quelques femmes dont Marie, debout et silencieuse au pied de la croix et l’apôtre st Jean, le disciple bien aimé, celui qui a appris à demeurer avec Jésus, celui qui a compris que l’essentiel était d’être uni au Seigneur. L’essentiel est la communion ; la communion dans la charité.

 

  Nous relisons pour la fête du Christ Roi l’évangile du jugement dernier en Mt 25 que nous entendions il y a quelques jours pour la fête de st Martin. Un jour, st Martin devait célébrer, mais un pauvre se présente à lui sans vêtement. Son biographe nous assure que Martin attendit que le pauvre soit servi puis ensuite seulement il s’avança « pour offrir le sacrifice à Dieu ». Jésus nous rappelle que la première communion vitale est celle dans la charité et la miséricorde : « laisse là ton offrande devant l’autel ; va d’abord te réconcilier avec ton frère puis viens présenter ton offrande » (Mt 5, 24). Rien ne légitime la désunion et le jugement d’autrui.

  Alors qu’approche le temps de l’Avent, veillons comme Marie, « qui gardait toutes choses en son cœur ». Elle dont les paroles sont sobres, elle qui vit de silence, peut pour cette raison accueillir le Verbe de Dieu. Qu’elle nous aide à avoir des cœurs de pauvres, des cœurs désencombrés, des cœurs apaisés. C’est la condition d’un vrai Noël.

 

  Charles Péguy en 1910, évoquait à propos des causes de la dérive sociétale de son époque, « la dégradation de la mystique en politique ». C’était en 1910.

En cet Avent 2020 qui vient, ne perdons pas l’essentiel : la communion dans la charité.

 

‡ VINCENT JORDY ARCHEVEQUE DE TOURS

 

 

Messe solennelle de la fête de la Saint Martin  :

Mercredi 11 novembre à 15h30 à la cathédrale

présidée par Mgr Jordy - célébrée à huis-clos

 

> Messe retransmise en direct

- sur la Page Facebook du Diocèse

- et sur RCF saint Martin.

   (puis mise en ligne sur le site Internet du diocèse après diffusion en direct)

 

podcast : RCF Replay // Vidéos en Direct

 

Message de notre Archevêque

Tours, le 10 Novembre 2020

 

A l'occasion de la fête de saint Martin,

Mgr Jordy adresse une lettre à tous les baptisés...

 

 

     Frères et sœurs, chers amis,

 

   En cette première année de présence au milieu de vous, je souhaite vous adresser cette lettre pour évoquer celui qui nous rassemble en ce jour. De saint Martin, nous connaissons tous, au moins, le geste émouvant du partage de son manteau avec un pauvre près d’Amiens. Nous prions saint Martin. Mais mesurons-nous tout ce qu’il peut nous apporter aujourd’hui encore ? Par une lettre, que je souhaiterais vous adresser chaque année en cette fête, je voudrais aborder des aspects de la vie de notre Saint Patron susceptible d’éclairer nos vies de baptisés, de « disciples-missionnaires » aujourd’hui. Saint Martin a vécu à la suite de Jésus. Son témoignage nous parle encore. Mettons-nous à son école.

 

    Saint Martin, comme vous le savez, a vécu plusieurs vies. Il a été soldat avant de devenir moine et enfin évêque de Tours. Cependant une chose n’a pas changé, c’est son désir de suivre le Christ et de vivre de lui. Sa manière de suivre Jésus est profondément marquée par l’ascèse, un mot qui signifie « exercice » ou « entrainement ». Dans la tradition monastique, l’ascèse est l’effort que met en oeuvre le moine pour apprendre à mieux aimer. Toute la vie de Martin est traversée par une manière de vivre exigeante. Comme soldat d’abord, comme moine ensuite en vivant une conversion continuelle. Mais l’originalité de la vie de Martin c’est qu’il a continué à vivre cette exigence forte une fois devenu évêque. Son biographe nous dit qu’il est devenu évêque « sans déserter pour autant sa profession et ses vertus monastiques » (V.M 10). Alors que des hommes et des femmes quittaient le monde pour aller vivre au désert, Martin devenu évêque continuait à quitter le monde par une ascèse continuelle tout en restant au cœur du monde pour transformer ce monde de l’intérieur.

 

   Cette conversion, cette ascèse se fonde sur la parole de Jésus lui-même : « Celui qui veut être mon disciple, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix et qu’il me suive » (Luc 9,23). Il s’agit de mettre nos pas dans ceux de Jésus et de l’imiter au quotidien. Elle vise à vivre les grandes attitudes de Jésus, faisant la volonté du Père, totalement abandonné et aimant d’un amour vrai et juste. On parlera progressivement dans la vie de l’Église des « conseils évangéliques » de pauvreté, de chasteté et d’obéissance pour caractériser ces attitudes. Les religieux s’engagent à vivre ces conseils de manière stable par des vœux. Mais ces conseils évangéliques concernent en fait tous les baptisés, tous les états de vie. En effet tous les baptisés sont appelés à suivre Jésus, à devenir disciple, « disciple-missionnaire » nous dirait le Pape François. La question est peut-être de comprendre comment les vivre aujourd’hui ? Comment les mettre en oeuvre dans nos vies actuelles avec des accents nouveaux en fonction des nouvelles conditions de vie ?

 

    Avant tout, saint Martin a vécu la pauvreté, une pauvreté radicale. La pauvreté, la Bible en atteste, est une question essentielle. Elle peut être matérielle ou spirituelle ; elle peut être subie ou choisie ; elle peut être bonne ou mauvaise. La pauvreté matérielle subie n’est jamais bonne. Elle est souvent le fruit de l’injustice dénoncée par les prophètes et Jésus lui-même (Mt 25, évangile de la solennité du jour). La pauvreté culturelle, intellectuelle et spirituelle est aussi un drame. Mais une forme de pauvreté peut être bonne quand elle est choisie. C’est celle qu’a vécue Martin pour gagner en liberté à la suite de Jésus, pour mettre toute son espérance en Lui. C’est d’ailleurs cette pauvreté qui était une source de sa crédibilité devant les hommes et les puissants.

 

  Nous-mêmes sommes invités à faire des choix pour être plus libres. L’encyclique Laudato Si parle à plusieurs reprises de nos modes de vie. Elle nous invite à faire le choix d’une « sobriété heureuse » (LS 222). Cette attitude consiste à vivre plus simplement, plus modestement pour nous fait gagner en liberté et faciliter le partage. Elle nous libère de la dépendance à une consommation qui peut être tyrannique et étouffer progressivement notre vie intérieure. Le rapport à la pauvreté nous concerne donc tous, d’une manière ou d’une autre. Comment la vivre ?

 

  Saint Martin a vécu la chasteté, comme moine puis comme évêque. Son biographe nous parle de lui comme d’un homme familier avec son entourage mais distant avec les femmes conformément à la tradition monastique dont il dépend. Cependant la chasteté, n’est pas la continence – l’absence de relations sexuelles – mais le fait d’avoir des relations avec autrui qui soient justes et ajustées, sans mettre la main sur l’autre. Elle concerne donc tous les états de vie, même les gens mariés. La chasteté permet des relations libres qui permettent aux autres d’exister, de se développer. Elle met la distance juste, avec respect, dans le rapport aux personnes, mais aussi par rapport aux objets pour garder sa liberté intérieure et avoir un cœur vraiment donné à Jésus.

 

  Aujourd’hui certainement la chasteté concerne la relation aux personnes mais peut s’étendre à nos relations aux objets, particulièrement les objets connectés et les écrans. On peut parler de « chasteté numérique » à vivre. Dans combien d’existences, voire de relations familiales, l’objet connecté est la réalité pour laquelle on a le plus d’attention ? On donne ainsi plus de temps aux écrans qu’à quiconque jusqu’à arriver à des formes de dépendance. Plus grave encore, le numérique, par des mécanismes psychologiques de récompense habilement exploités par des réseaux sociaux, peut conduire à une vraie addiction, une addiction « amorale ». En effet, sur les réseaux sociaux, s’abritant derrière l’anonymat ou des identités masquées, on se livre à la médisance, à la calomnie, à la critique sans vergogne et comme si cela n’altérait pas notre relation à Dieu. Comment vivre cette dimension particulière de la chasteté ?

 

    Saint Martin a vécu l’obéissance. D’abord comme soldat. Mais dès qu’il a voulu suivre le Christ pleinement il a eu immédiatement soin de se choisir un maître en la personne de saint Hilaire. Il savait que l’obéissance serait sa sécurité sur son chemin de disciple. Il savait qu’obéir c’est « prêter l’oreille », entrer dans une écoute profonde, une écoute du cœur qui est une aide essentielle à la suite de Jésus pour grandir car « nul ne peut se conduire lui-même ». Son obéissance était intérieure, à un père spirituel, mais elle était surtout une obéissance à l’Église.

 

    Aujourd’hui, l’obéissance est souvent malade. Nous vivons dans une culture où l’émancipation personnelle est essentielle, et où toute autorité est d’abord perçue comme une oppression et une atteinte à l’épanouissement personnel. Plus encore, en vrais enfants de la modernité, notre obéissance, si elle existe encore, est souvent devenue subjective. Nous obéissons à ce qui nous plait ou à des voix qui viennent conforter nos opinions. Des voix qui ne libèrent pas. Comment entrons-nous dans une obéissance lucide, aimante et libératrice ?

 

  Aujourd’hui, frères et sœurs, nous célébrons la fête de saint Martin. Qu’apprenons-nous de lui aujourd’hui sur le chemin de la sainteté qui est le nôtre ? Qu’apprenons-nous de lui sur notre chemin de disciple-missionnaire ? Qu’apprenons-nous de lui qui nous aide à rencontrer Jésus et à rayonner la joie de l’Évangile ? Qu’apprenons-nous de lui pour servir nos frères, en particulier les plus pauvres et les plus fragiles ?

 

    Qu’il nous revête du manteau de la grâce pour que nous vivions comme lui du Christ. C’est la condition de la fécondité de la mission aujourd’hui.

 

 

    Qu’en cette fête de saint Martin le Seigneur, par son intercession, vous bénisse tous.

 

‡ VINCENT JORDY ARCHEVEQUE DE TOURS

 

# Paroisse Confinée

PAROISSE CONFINÉE VOL 2

 

   Avec la mise en place d'un second confinement, toute notre vie ecclésiale est de nouveau bouleversée à compter du mardi 3 novembre 2020...

 

  Comment vous accompagner au mieux ? C'est la question à laquelle notre archevêque, Mgr Jordy, mais aussi vos curés, Equipes d'Animation Pastorales (EAP), et services diocésains ont de nouveau à l'esprit, suite à la suppression des célébrations publiques et de nombreuses rencontres...

 

AU NIVEAU PAROISSIAL

- les funérailles (avec, au maximun, 30 personnes présentes) sont autorisés.

- les mariages (avec au maximun, 6 personnes présentes) sont autorisés.

 

- les églises peuvent rester ouvertes (et le sacrement de réconciliation peut y être donné à condition de respecter les règles sanitaires en vigueur).

 

- les célébrations publiques sont à nouveau supprimées... mais vos prêtres continuent de célébrer à huis clos, et de prier, témoigner, échanger... grâce au téléphone, aux mails, à Internet. Renseignez-vous directement auprès de votre paroisse pour en connaître le détail.

 

AU NIVEAU DIOCÉSAIN

- Mgr Jordy nous donne à nouveau rendez-vous sur RCF Saint-Martin Touraine :

 

>>> Du lundi au vendredi, à 11h55 (rediffusée à 18h55). A réécouter en podcast.

 

>>> Chaque dimanche, à 10h00 (à compter du 8 novembre 2020), pour la messe, à huis-clos, en direct de la cathédrale St-Gatien. Messe retransmise également sur la page FACEBOOK du diocèse.

 

>>> A NOTER : la messe solennelle du 11 novembre, présidée par Mgr Jordy, sera elle aussi célébrée à huis-clos, à la cathédrale, à 15h30. Messe retransmise en direct sur la page FACEBOOK du diocèse (puis mise en ligne sur ce site Internet et RCF saint Martin).

 

 A compter du lundi 2 novembre

> Mgr Jordy donne, à nouveau, une chronique

   du lundi au vendredi, sur RCF, à 11h55 (rediffusée à 18h55).

 

A compter du dimanche 8 novembre

> Mgr Jordy célèbrera la messe, à huis-clos,

   chaque dimanche, à 10h00 à la cathédrale

> Messe retransmise en direct sur la page FACEBOOK du diocèse

   et RCF saint Martin.

 

Mercredi 11 novembre

> La messe solennelle de la fête de la Saint Martin présidée par Mgr Jordy, sera célébrée à huis-clos

   à 15h30 à la cathédrale

> Messe retransmise en direct sur la page FACEBOOK du diocèse

   (puis mise en ligne sur le site Internet du diocèse après diffusion en direct)

   et RCF saint Martin.

 

+ d'infos

 

 

Informations et retransmissions via :

Page Facebook du Diocèse  //  Vidéos en Direct

 

Ecoutez en direct ou en podcast :

RCF 37 Live  //  RCF Replay

 

Messes de la Solennité de Saint Martin

Nos églises vous sont ouvertes

 

PAROISSE NOTRE DAME DES VARENNES

 

A l'Eglise de la Médaille :

- Le samedi de 10h00 à 11h30

  Temps d'adoration et de confession

 

 

Au Presbytère de la Médaille :

- Le mercredi de 10h00 à 11h30

  Temps d'écoute

 

Message de notre Archevêque

Tours, le 30 octobre 2020

 

   Frères et sœurs, chers diocésains, Nous l’avons appris mercredi soir, notre pays va connaître un nouvel épisode de confinement. La pandémie de Covid-19 connaît une « seconde vague » qui marque toute l’Europe et qui conduit à des décisions similaires dans d’autres pays. L’objectif, nous la savons, est de ne pas saturer les services de réanimation pour éviter de ne pas avoir à sacrifier des malades.

 

   Nous avons déjà connu un tel épisode au printemps dernier. Mais les conditions ne sont plus les mêmes. Au printemps, la sidération, la surprise étaient fortes. Nous avons vécu un temps de confinement qui a pu être une expérience très variable selon nos conditions de vie, nos âges, l’état de notre santé. Ce nouveau confinement nous surprend moins. Les conditions ne seront pas tout à fait les mêmes, au plan scolaire, au plan économique. Au plan des cultes nous retrouverons les conditions douloureuses que nous avons connues à l’occasion du premier confinement. Les célébrations publiques ne seront pas autorisées mais les églises resteront ouvertes et la célébration des funérailles sera possible.

 

   Je sais bien que, pour chacun et chacune d’entre vous, ce temps sera difficile. Mais surtout le choc du premier confinement, le poids psychologique, moral de la pandémie, ont laissé des traces. Plus encore, j’apprends à l’instant où j’écris ces lignes la nouvelle d’un attentat odieux à Nice. Les tensions dans notre pays, l’instabilité internationale nous marquent et nous usent peu à peu. Il nous faut rester debout et fidèles à notre vocation chrétienne.

 

   Pour cela, nous ne sommes pas sans ressources spirituelles. Bien entendu, nous serons à nouveau privés des sacrements, et cela est douloureux. Mais écoutons l’apôtre St Paul depuis sa prison, lui qui vivait une autre forme de confinement : « Frères puisez votre énergie dans le Seigneur et dans la vigueur de sa force … prenez l’équipement de combat donné par Dieu ; ainsi vous pourrez résister quand viendra le jour du malheur, et tout mettre, en œuvre pour tenir bon » (Eph 6,10-20). Lors du premier confinement vos prêtres et leurs équipes ont fait preuve d’initiatives pour vous accompagner. Je sais qu’ils sont prêts à continuer à vous accompagner encore avec dévouement. Pour ma part, je continuerai à être présent comme je l’ai fait lors du premier confinement avec l’aide de nos médias diocésains et surtout de ma prière en communion avec vous.

 

   L’important, dans le temps qui vient, est de nous appuyer sur une vraie sollicitude les uns envers les autres et sur nos ressources humaines et spirituelles. L’important est de ne pas vivre dans le ressentiment, le découragement ou la colère. L’important est de prendre appui sur Celui qui est notre force, le Christ Jésus. L’important est d’avoir une attention pour les plus faibles, les plus fragiles autour de nous : les personnes âgées, isolées, malades, en fragilité sociale et matérielle.

 

   Alors que nous fêtons la Toussaint, soyons attentifs, pour les temps qui viennent, à la communion des saints, à ce lien mystérieux qui fait l’unité entre nous et assure le lien entre l’Eglise du Ciel et de la Terre. Alors qu’arrive la fête de saint Martin demandons son intercession. Qu’il nous donne de vivre une charité active, qu’il nous donne de vivre une relation forte avec le Christ et de « fortifier en nous l’homme intérieur ». (Col 1, 11)

 

   Que cette fête de la Toussaint et celle de saint Martin qui vient nous donne d’élever notre regard jusqu’au Ciel qui est le but de notre vie (cf Col 3, 2) tout en ayant un regard juste pour servir et demeurer dans la paix ici et maintenant.

 

‡ VINCENT JORDY ARCHEVEQUE DE TOURS

 

Messes de la Toussaint 2020

 

Messe anticipée de la Toussaint :

Samedi 31 Octobre 2020 à 18h30 à l'église de La Ville aux Dames

 (Place du 11 Novembre à La Ville aux Dames)

 

 

Messe de la Toussaint :

Dimanche 1er Novembre 2020 à 10h30 à l'église de La Médaille

(3 avenue de la République à St Pierre des Corps)

 

Messe des Défunts :

Lundi 02 Novembre 2020 à 19h00 à l'église de L'Assomption

(28 avenue Lénine à St Pierre des Corps)

 

L'ordination diaconale de Florian Dequet,

en vue du sacerdoce, aura lieu :

 

Samedi 27 juin, à Bourgueil, à 10h30. 

 

ATTENTION : en raison des mesures de distanciation sociale, et de la taille de l'édifice, la célébration aura lieu à "huit clos", mais sera retransmise en direct sur la chaîne YouTube du diocèse.

 

https://www.youtube.com/user/BVdiocesedetours


> Suivez le fil d'actualités de votre communauté !

  

Rejoignez-nous aussi sur Facebook

 https://fr-fr.facebook.com/PierrePaulLucND/

 

> Visitez aussi notre chaîne YouTube

 

Saint Pierre Saint Paul

> Diocèse de Tours - 37

 

http://diocesedetours.catholique.fr/