Dimanche 03 Avril 2022

5ème Dimanche de Carême – Année C / couleur : violet

 

 

Messe à 10h30

en l'église Notre Dame de l'Assomption

 

(pas de messe anticipée la veille)

Cette année, dans le cadre de notre partage de carême 2022, notre participation a été tournée vers les chrétiens d'Irak.

À cette occasion, le dimanche 3 avril, nous avons eu la joie d'accueillir le temps de la messe, Fula et Massara Azar.

Elle nous ont donné un bref témoignage de leur parcours qui les a fait arriver jusque dans notre diocèse.

Nous avons pu entendre chanter le Notre Père dans la langue du Christ : l'araméen.

Vous pouvez l'écouter ou le réécouter ci-dessous...


 

DÉROULÉ DE LA MESSE

CHANT d'entrée

Vivons en enfants de lumière

Sur les chemins où l’esprit nous conduit :

Que vive en nous le nom du Père !

 

L’heure est venue de lutter dans la nuit,

Voici le temps d’affronter l’Ennemi !

N’ayez pas peur face aux ténèbres.

A l’horizon la croix se dresse.

 

L’heure est venue d’affermir votre cœur !

Voici le temps d’espérer le Seigneur !

Il est tout près, il vous appelle.

Il vous promet la vie nouvelle.

 

KYRIE

Prends pitié de nous Seigneur. R/ Nous avons pêché contre toi.

Montre-nous, Seigneur ta miséricorde. R/ Et donne-nous ton salut

 

Seigneur, Seigneur, prends pitié. (Bis)

Ô Christ, Ô Christ, prends pitié. (Bis)

Seigneur, Seigneur, prends pitié. (Bis)

 

Gloria

pendant le Carême, on omet le "Gloire à Dieu"

 

 

PREMIÈRE LECTURE

« Voici que je fais une chose nouvelle, je vais désaltérer mon peuple » (Is 43, 16-21)

Lecture du livre du prophète Isaïe

 

Ainsi parle le Seigneur,

lui qui fit un chemin dans la mer,

un sentier dans les eaux puissantes,

    lui qui mit en campagne des chars et des chevaux,

des troupes et de puissants guerriers ;

les voilà tous couchés pour ne plus se relever,

ils se sont éteints, consumés comme une mèche.

Le Seigneur dit :

    « Ne faites plus mémoire des événements passés,

ne songez plus aux choses d’autrefois.

    Voici que je fais une chose nouvelle :

elle germe déjà, ne la voyez-vous pas ?

Oui, je vais faire passer un chemin dans le désert,

des fleuves dans les lieux arides.

    Les bêtes sauvages me rendront gloire

– les chacals et les autruches –

parce que j’aurai fait couler de l’eau dans le désert,

des fleuves dans les lieux arides,

pour désaltérer mon peuple,

celui que j’ai choisi.

    Ce peuple que je me suis façonné

redira ma louange. »

 

    – Parole du Seigneur.

 

 

PSAUME

Ps 125 (126)

R/ Quelles merveilles le Seigneur fit pour nous : nous étions en grande fête !

 

Quand le Seigneur ramena les captifs à Sion,

nous étions comme en rêve !

Alors notre bouche était pleine de rires,

nous poussions des cris de joie.

 

Alors on disait parmi les nations :

« Quelles merveilles fait pour eux le Seigneur ! »

Quelles merveilles le Seigneur fit pour nous :

nous étions en grande fête !

 

Ramène, Seigneur, nos captifs,

comme les torrents au désert.

Qui sème dans les larmes

moissonne dans la joie.

 

Il s’en va, il s’en va en pleurant,

il jette la semence ;

il s’en vient, il s’en vient dans la joie,

il rapporte les gerbes.

 

 

DEUXIÈME LECTURE

« À cause du Christ, j’ai tout perdu, en devenant semblable à lui dans sa mort » (Ph 3, 8-14)

Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Philippiens

 

Frères,

tous les avantages que j’avais autrefois,

    je les considère comme une perte

à cause de ce bien qui dépasse tout :

la connaissance du Christ Jésus, mon Seigneur.

À cause de lui, j’ai tout perdu ;

je considère tout comme des ordures,

afin de gagner un seul avantage, le Christ,

    et, en lui, d’être reconnu juste,

non pas de la justice venant de la loi de Moïse

mais de celle qui vient de la foi au Christ,

la justice venant de Dieu, qui est fondée sur la foi.

    Il s’agit pour moi de connaître le Christ,

d’éprouver la puissance de sa résurrection

et de communier aux souffrances de sa Passion,

en devenant semblable à lui dans sa mort,

    avec l’espoir de parvenir

à la résurrection d’entre les morts.

    Certes, je n’ai pas encore obtenu cela,

je n’ai pas encore atteint la perfection,

mais je poursuis ma course pour tâcher de saisir,

puisque j’ai moi-même été saisi par le Christ Jésus.

    Frères, quant à moi, je ne pense pas avoir déjà saisi cela.

Une seule chose compte :

oubliant ce qui est en arrière, et lancé vers l’avant,

    je cours vers le but en vue du prix

auquel Dieu nous appelle là-haut dans le Christ Jésus.

 

    – Parole du Seigneur.

 

 

ÉVANGILE

« Celui d’entre-vous qui est sans péché, qu’il soit le premier à jeter une pierre » (Jn 8, 1-11)

Gloire à toi, Seigneur. Gloire à toi.

Maintenant, dit le Seigneur, revenez à moi de tout votre cœur, car je suis tendre et miséricordieux.

Gloire à toi, Seigneur. Gloire à toi.

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

 

En ce temps-là,

    Jésus s’en alla au mont des Oliviers.

            Dès l’aurore, il retourna au Temple.

Comme tout le peuple venait à lui,

il s’assit et se mit à enseigner.

    Les scribes et les pharisiens lui amènent une femme

qu’on avait surprise en situation d’adultère.

Ils la mettent au milieu,

    et disent à Jésus :

« Maître, cette femme

a été surprise en flagrant délit d’adultère.

    Or, dans la Loi, Moïse nous a ordonné

de lapider ces femmes-là.

Et toi, que dis-tu ? »

    Ils parlaient ainsi pour le mettre à l’épreuve,

afin de pouvoir l’accuser.

Mais Jésus s’était baissé

et, du doigt, il écrivait sur la terre.

    Comme on persistait à l’interroger,

il se redressa et leur dit :

« Celui d’entre vous qui est sans péché,

qu’il soit le premier à lui jeter une pierre. »

    Il se baissa de nouveau

et il écrivait sur la terre.

    Eux, après avoir entendu cela,

s’en allaient un par un,

en commençant par les plus âgés.

Jésus resta seul avec la femme toujours là au milieu.

    Il se redressa et lui demanda :

« Femme, où sont-ils donc ?

Personne ne t’a condamnée ? »

    Elle répondit :

« Personne, Seigneur. »

Et Jésus lui dit :

« Moi non plus, je ne te condamne pas.

Va, et désormais ne pèche plus. »

 

    – Acclamons la Parole de Dieu.

 

HOMÉLIE

Profession de foi

Symbole des Apôtres

 

Je crois en Dieu, le Père tout-puissant,

Créateur du ciel et de la terre

Et en Jésus-Christ, son Fils unique, notre Seigneur,

Qui a été conçu du Saint-Esprit,

est né de la Vierge Marie,

a souffert sous Ponce Pilate, a été crucifié,

est mort et a été enseveli,

est descendu aux enfers,

le troisième jour est ressuscité des morts,

est monté aux cieux,

est assis à la droite de Dieu

le Père tout-puissant,

d’où il viendra juger les vivants et les morts.

Je crois en l’Esprit Saint,

à la sainte Eglise catholique,

à la communion des saints,

à la rémission des péchés,

à la résurrection de la chair, à la vie éternelle.

Amen

 

ou Nicée et Constantinople

 

Je crois en un seul Dieu, le Père tout puissant,

créateur du ciel et de la terre,

de l'univers visible et invisible,

Je crois en un seul Seigneur, Jésus Christ,

le Fils unique de Dieu, né du Père

avant tous les siècles :

Il est Dieu, né de Dieu, lumière, né de la lumière,

vrai Dieu, né du vrai Dieu

Engendré non pas créé, consubstantiel au Père ;

et par lui tout a été fait.

Pour nous les hommes, et pour notre salut,

il descendit du ciel ;

Par l'Esprit Saint, il a pris chair de la Vierge Marie,

et s'est fait homme.

Crucifié pour nous sous Ponce Pilate, il souffrit sa

passion et fut mis au tombeau.

Il ressuscita le troisième jour,

conformément aux Écritures,

et il monta au ciel ; il est assis à la droite du Père.

Il reviendra dans la gloire, pour juger les vivants

et les morts et son règne n'aura pas de fin.

Je crois en l'Esprit Saint, qui est Seigneur et qui donne la vie ;

il procède du Père et du Fils.

Avec le Père et le Fils, il reçoit même adoration et même gloire ;

il a parlé par les prophètes.

Je crois en l'Eglise, une, sainte, catholique et apostolique.

Je reconnais un seul baptême pour le pardon des péchés.

J'attends la résurrection des morts, et la vie du monde à venir.

Amen.

 

Prière universelle

R/ En toi, notre cœur espère, Seigneur.

 

- Prions pour l'Eglise et ses pasteurs.

  Qu'à l'invitation et à l'exemple de l'apôtre Paul, ceux-ci la conduisent avec sagesse sur le chemin qui mène au Christ et qu'ils soient les témoins et les ministres de sa miséricorde.

  Prions le Seigneur. R/

 

- Prions pour les responsables des affaires publiques, pour les acteurs de la vie sociale et de la solidarité.

  Que chacun se mette au service d'un monde renouvelé pour plus de justice et de paix.

  Prions le Seigneur. R/

 

- Prions pour ceux qui cherchent un sens à leur vie, pour les victimes des accidents de la vie, pour ceux qui tombent sans pouvoir se relever.

  Prions pour les chrétiens persécutés de par le monde, pour les victimes de la guerre.

  Que la miséricorde du Christ et la charité de leurs frères chrétiens les aident à se relever et à leur permettre de renaître.

  Prions le Seigneur. R/

 

- Prions pour notre communauté et pour la communauté des chrétiens d'Irak dont nous accueillons aujourd'hui les représentants.

  Prions pour les catéchumènes qui vivent aujourd'hui le troisième scrutin vers leur baptême.

  Que chacun les accueille le pardon offert par la miséricorde de Dieu et reparte renouvelé dans sa course vers le Christ.

  Prions le Seigneur. R/

 

OFFERTOIRE

Instrumental

 

 

PRIÈRE EUCHARISTIque

Le prêtre : Priez, frères et sœurs :

            Que mon sacrifice qui est aussi le vôtre, soit agréable à Dieu le Père tout-puissant.

 

R/         Que le Seigneur reçoive de vos mains ce sacrifice à la louange et à la gloire de son nom, pour notre bien et celui de toute l’Eglise .

 

Sanctus

Saint le Seigneur, Saint le Seigneur !

Hosanna au plus haut des cieux,

hosanna au plus haut des cieux !

 

1.  Le ciel et la terre sont remplis de ta gloire.

 

2. Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur.

 

Anamnèse

Nous annonçons ta mort, Seigneur Ressuscité,

Et nous attendons que tu viennes !

 

Notre Père

Awoun d-wašmayya, neṯqaddaš šmaḵ,

tété malkouṯaḵ, nehwé ṣewyanaḵ, aykanna d-wašmayya ap b-ar‘a.

Hawlan laḥma d-sounqanan yawmana,

wašwoq lan ḥawbayn waḥṭahayn, aykanna d-ap ḥnan šwaqen l-ḥayyawayn.

U-la ta‘lan l-nesyona, ella paṣṣan men biša,

meṭṭol d-ḏilaḵi malkouṯa u-ḥayla u-tešboḥta l-‘alam ‘almin.

amén.

 

Notre Père, qui es aux cieux,

que ton nom soit sanctifié,

que ton règne vienne,

que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.

Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.

Pardonne-nous nos offenses,

comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.

Et ne nous laisse pas entrer en tentation

mais délivre-nous du Mal.

 

Car c’est à Toi qu’appartiennent le règne, la puissance et la gloire

pour les siècles des siècles.

Amen.

 

Agnus dei

Agneau de Dieu qui enlèves les péchés du monde, Agneau de Dieu, prends pitié de nous.

Agneau de Dieu qui enlèves les péchés du monde, Agneau de Dieu, prends pitié de nous.

Agneau de Dieu qui enlèves les péchés du monde, Agneau de Dieu, donne-nous la paix.

 

chant de communion

Pour que l'homme soit un fils à son image,

Dieu l'a travaillé au souffle de l'Esprit.

Lorsque nous n'avions ni forme, ni visage,

Son amour nous voyait libre comme lui. (bis)

 

Nous tenions de Dieu la grâce de la vie,

nous l'avons tenue captive du péché,

Haine et mort se sont liguées pour l'injustice

Et la loi de tout amour fut délaissée. (bis)

 

Quand ce fut le jour et l'heure favorable,

Dieu nous a donné Jésus, le bien-aimé,

L'arbre de la croix indique le passage

Vers un monde où toute chose est consacrée. (bis)

 

Qui prendra la route vers ces grands espaces,

Qui prendra Jésus pour maître et pour ami ?

L'humble serviteur a la plus belle place :

Servir Dieu rend l'homme libre comme lui. (bis)

 

chant d'envoi

Vivons en enfants de lumière

Sur les chemins où l’esprit nous conduit :

Que vive en nous le nom du Père !

 

L’heure est venue de courir vers la vie !

Voici le temps de trouver Jésus Christ !

Il est présent parmi les pauvres.

Il vous précède en son Royaume.

 

 

Temps du Carême 2022

Votre feuille de route

 

>>>>> « Renaître à l'espérance » <<<<<