Dimanche 11 Septembre 2022

24ème Dimanche du Temps Ordinaire – Année C / couleur : vert

 

 

Messe à 10h30

en l'église Notre Dame de La Médaille

 

Messe anticipée la veille à 18h30

en l'église Notre Dame de La Ville-aux-Dames


 

DÉROULÉ DE LA MESSE

CHANT d'entrée

Dieu de l’univers, Dieu saint ! Du haut des cieux, regarde et vois ton peuple.

Jamais plus nous n’irons loin de toi, fais-nous vivre pour te chanter sans fin !

 

Nous étions dans la nuit, aveugles et asservis,

Ta main nous libère. En prenant nos fardeaux,

Par la croix de ton Fils, Tu nous as sauvés.

 

Seigneur, Dieu de Moïse, Tu dévoiles ton nom,

Nous te rendons grâce. Tu es juste, Seigneur,

Vraiment pure est ta loi, Chemin du salut.

 

Tu rejoins les petits, abaissé jusqu’à nous,

Prenant nos faiblesses. Tu nous donnes de vivre,

Fils enfin retrouvés, dans la joie du Père.

 

KYRIE

Le prêtre : Prends pitié de nous, Seigneur.

R/ Nous avons péché contre toi.

 

 

Le prêtre : Montre-nous, Seigneur, ta miséricorde.

R/ Et donne-nous ton salut.

 

 

Kyrie eleison, kyrie eleison

Christe eleison, Christe eleison

Kyrie eleison, kyrie eleison

 

Gloria

Gloire à Dieu, gloire à Dieu, au plus haut des cieux

 

Et paix sur la terre aux hommes qu’il aime. Nous te louons, nous te bénissons, nous t’adorons, nous te glorifions, nous te rendons grâce, pour ton immense gloire.

Seigneur Dieu, Roi du ciel, Dieu le Père tout-puissant. Seigneur, Fils unique, Jésus Christ, Seigneur Dieu, Agneau de Dieu, le Fils du Père ;

Toi qui enlèves le péché du monde, prends pitié de nous. Toi qui enlèves le péché du monde, reçois notre prière ; Toi qui es assis à la droite du Père, prends pitié de nous.

Car toi seul es saint, toi seul es Seigneur, Toi seul es le Très-Haut : Jésus Christ, avec le Saint-Esprit dans la gloire de Dieu le Père. Amen.

 

 

PREMIÈRE LECTURE

« Le Seigneur renonça au mal qu’il avait voulu faire » (Ex 32, 7-11.13-14)

Lecture du livre de l’Exode

 

En ces jours-là,

    le Seigneur parla à Moïse :

« Va, descends,

car ton peuple s’est corrompu,

lui que tu as fait monter du pays d’Égypte.

    Ils n’auront pas mis longtemps

à s’écarter du chemin que je leur avais ordonné de suivre !

Ils se sont fait un veau en métal fondu

et se sont prosternés devant lui.

Ils lui ont offert des sacrifices en proclamant :

‘Israël, voici tes dieux,

qui t’ont fait monter du pays d’Égypte.’ »

 

    Le Seigneur dit encore à Moïse :

« Je vois que ce peuple

est un peuple à la nuque raide.

    Maintenant, laisse-moi faire ;

ma colère va s’enflammer contre eux

et je vais les exterminer !

Mais, de toi, je ferai une grande nation. »

    Moïse apaisa le visage du Seigneur son Dieu

en disant :

« Pourquoi, Seigneur,

ta colère s’enflammerait-elle contre ton peuple,

que tu as fait sortir du pays d’Égypte

par ta grande force et ta main puissante ?

    Souviens-toi de tes serviteurs,

Abraham, Isaac et Israël,

à qui tu as juré par toi-même :

‘Je multiplierai votre descendance

comme les étoiles du ciel ;

je donnerai, comme je l’ai dit,

tout ce pays à vos descendants,

et il sera pour toujours leur héritage.’ »

    Le Seigneur renonça

au mal qu’il avait voulu faire à son peuple.

 

    – Parole du Seigneur.

 

 

PSAUME

Ps 50 (51)

R/ Oui, je me lèverai, et j’irai vers mon Père.

 

Pitié pour moi, mon Dieu, dans ton amour,

selon ta grande miséricorde, efface mon péché.

Lave-moi tout entier de ma faute,

purifie-moi de mon offense.

 

Crée en moi un cœur pur, ô mon Dieu,

renouvelle et raffermis au fond de moi mon esprit.

Ne me chasse pas loin de ta face,

ne me reprends pas ton esprit saint.

 

Seigneur, ouvre mes lèvres,

et ma bouche annoncera ta louange.

Le sacrifice qui plaît à Dieu, c’est un esprit brisé ;

tu ne repousses pas, ô mon Dieu, un cœur brisé et broyé.

 

 

DEUXIÈME LECTURE

« Le Christ Jésus est venu dans le monde pour sauver les pécheurs » (1 Tm 1, 12-17)

Lecture de la première lettre de saint Paul apôtre à Timothée

 

Bien-aimé,

    je suis plein de gratitude

envers celui qui me donne la force,

le Christ Jésus notre Seigneur,

car il m’a estimé digne de confiance lorsqu’il m’a chargé du ministère,

    moi qui étais autrefois blasphémateur, persécuteur, violent.

Mais il m’a été fait miséricorde,

car j’avais agi par ignorance,

n’ayant pas encore la foi ; 

   la grâce de notre Seigneur a été encore plus abondante,

avec la foi, et avec l’amour qui est dans le Christ Jésus.

 

    Voici une parole digne de foi,

et qui mérite d’être accueillie sans réserve :

le Christ Jésus est venu dans le monde

pour sauver les pécheurs ;

et moi, je suis le premier des pécheurs.

    Mais s’il m’a été fait miséricorde,

c’est afin qu’en moi le premier,

le Christ Jésus montre toute sa patience,

pour donner un exemple à ceux qui devaient croire en lui,

en vue de la vie éternelle.

 

    Au roi des siècles,

au Dieu immortel, invisible et unique,

honneur et gloire pour les siècles des siècles. Amen.

 

    – Parole du Seigneur.

 

 

ÉVANGILE

« Il y aura de la joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se convertit » (Lc 15, 1-32)

Alléluia. Alléluia.

Dans le Christ, Dieu réconciliait le monde avec lui :

il a mis dans notre bouche la parole de la réconciliation.

Alléluia.

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

 

En ce temps-là,

    les publicains et les pécheurs

venaient tous à Jésus pour l’écouter.

    Les pharisiens et les scribes récriminaient contre lui :

« Cet homme fait bon accueil aux pécheurs,

et il mange avec eux ! »

    Alors Jésus leur dit cette parabole :

    « Si l’un de vous a cent brebis et qu’il en perd une,

n’abandonne-t-il pas les 99 autres dans le désert

pour aller chercher celle qui est perdue,

jusqu’à ce qu’il la retrouve ?

    Quand il l’a retrouvée,

il la prend sur ses épaules, tout joyeux,

    et, de retour chez lui, il rassemble ses amis et ses voisins

pour leur dire :

‘Réjouissez-vous avec moi,

car j’ai retrouvé ma brebis,

celle qui était perdue !’

    Je vous le dis :

C’est ainsi qu’il y aura de la joie dans le ciel

pour un seul pécheur qui se convertit,

plus que pour 99 justes

qui n’ont pas besoin de conversion.

 

    Ou encore, si une femme a dix pièces d’argent et qu’elle en perd une,

ne va-t-elle pas allumer une lampe, balayer la maison,

et chercher avec soin jusqu’à ce qu’elle la retrouve ?

    Quand elle l’a retrouvée,

elle rassemble ses amies et ses voisines

pour leur dire :

‘Réjouissez-vous avec moi,

car j’ai retrouvé la pièce d’argent que j’avais perdue !’

    Ainsi je vous le dis :

Il y a de la joie devant les anges de Dieu

pour un seul pécheur qui se convertit. »

 

    Jésus dit encore :

« Un homme avait deux fils.

    Le plus jeune dit à son père :

‘Père, donne-moi la part de fortune qui me revient.’

Et le père leur partagea ses biens.

    Peu de jours après,

le plus jeune rassembla tout ce qu’il avait,

et partit pour un pays lointain

où il dilapida sa fortune en menant une vie de désordre.

    Il avait tout dépensé,

quand une grande famine survint dans ce pays,

et il commença à se trouver dans le besoin.

    Il alla s’engager auprès d’un habitant de ce pays,

qui l’envoya dans ses champs garder les porcs.

    Il aurait bien voulu se remplir le ventre

avec les gousses que mangeaient les porcs,

mais personne ne lui donnait rien.

    Alors il rentra en lui-même et se dit :

‘Combien d’ouvriers de mon père ont du pain en abondance,

et moi, ici, je meurs de faim !

    Je me lèverai, j’irai vers mon père,

et je lui dirai :

Père, j’ai péché contre le ciel et envers toi.

    Je ne suis plus digne d’être appelé ton fils.

Traite-moi comme l’un de tes ouvriers.’

    Il se leva et s’en alla vers son père.

Comme il était encore loin,

son père l’aperçut et fut saisi de compassion ;

il courut se jeter à son cou

et le couvrit de baisers.

    Le fils lui dit :

‘Père, j’ai péché contre le ciel et envers toi.

Je ne suis plus digne d’être appelé ton fils.’

    Mais le père dit à ses serviteurs :

‘Vite, apportez le plus beau vêtement pour l’habiller,

mettez-lui une bague au doigt et des sandales aux pieds,

    allez chercher le veau gras, tuez-le,

mangeons et festoyons,

    car mon fils que voilà était mort,

et il est revenu à la vie ;

il était perdu,

et il est retrouvé.’

Et ils commencèrent à festoyer.

 

    Or le fils aîné était aux champs.

Quand il revint et fut près de la maison,

il entendit la musique et les danses.

    Appelant un des serviteurs,

il s’informa de ce qui se passait.

    Celui-ci répondit :

‘Ton frère est arrivé,

et ton père a tué le veau gras,

parce qu’il a retrouvé ton frère en bonne santé.’

    Alors le fils aîné se mit en colère,

et il refusait d’entrer.

Son père sortit le supplier.

    Mais il répliqua à son père :

‘Il y a tant d’années que je suis à ton service

sans avoir jamais transgressé tes ordres,

et jamais tu ne m’as donné un chevreau

pour festoyer avec mes amis.

    Mais, quand ton fils que voilà est revenu

après avoir dévoré ton bien avec des prostituées,

tu as fait tuer pour lui le veau gras !’

    Le père répondit :

‘Toi, mon enfant, tu es toujours avec moi,

et tout ce qui est à moi est à toi.

    Il fallait festoyer et se réjouir ;

car ton frère que voilà était mort,

et il est revenu à la vie ;

il était perdu,

et il est retrouvé ! »

 

    – Acclamons la Parole de Dieu.

 

HOMÉLIE

Profession de foi

Symbole des Apôtres

 

Je crois en Dieu, le Père tout-puissant,

Créateur du ciel et de la terre

Et en Jésus-Christ, son Fils unique, notre Seigneur,

Qui a été conçu du Saint-Esprit,

est né de la Vierge Marie,

a souffert sous Ponce Pilate, a été crucifié,

est mort et a été enseveli,

est descendu aux enfers,

le troisième jour est ressuscité des morts,

est monté aux cieux,

est assis à la droite de Dieu

le Père tout-puissant,

d’où il viendra juger les vivants et les morts.

Je crois en l’Esprit Saint,

à la sainte Eglise catholique,

à la communion des saints,

à la rémission des péchés,

à la résurrection de la chair, à la vie éternelle.

Amen

 

ou Nicée et Constantinople

 

Je crois en un seul Dieu, le Père tout puissant,

créateur du ciel et de la terre,

de l'univers visible et invisible,

Je crois en un seul Seigneur, Jésus Christ,

le Fils unique de Dieu, né du Père

avant tous les siècles :

Il est Dieu, né de Dieu, lumière, né de la lumière,

vrai Dieu, né du vrai Dieu

Engendré non pas créé, consubstantiel au Père ;

et par lui tout a été fait.

Pour nous les hommes, et pour notre salut,

il descendit du ciel ;

Par l'Esprit Saint, il a pris chair de la Vierge Marie,

et s'est fait homme.

Crucifié pour nous sous Ponce Pilate, il souffrit sa

passion et fut mis au tombeau.

Il ressuscita le troisième jour,

conformément aux Écritures,

et il monta au ciel ; il est assis à la droite du Père.

Il reviendra dans la gloire, pour juger les vivants

et les morts et son règne n'aura pas de fin.

Je crois en l'Esprit Saint, qui est Seigneur et qui donne la vie ;

il procède du Père et du Fils.

Avec le Père et le Fils, il reçoit même adoration et même gloire ;

il a parlé par les prophètes.

Je crois en l'Eglise, une, sainte, catholique et apostolique.

Je reconnais un seul baptême pour le pardon des péchés.

J'attends la résurrection des morts, et la vie du monde à venir.

Amen.

 

Prière universelle

R/ Souviens-toi, Seigneur, de ton amour !

 

OFFERTOIRE

Instrumental

 

 

PRIÈRE EUCHARISTIque

Le prêtre : Priez, frères et sœurs :

            Que mon sacrifice qui est aussi le vôtre, soit agréable à Dieu le Père tout-puissant.

 

R/         Que le Seigneur reçoive de vos mains ce sacrifice à la louange et à la gloire de son nom, pour notre bien et celui de toute l’Eglise .

 

Sanctus

Saint, Saint, Saint le Seigneur, Dieu de l’univers!

 

Le ciel et la terre sont remplis de ta gloire,

Hosanna, hosanna au plus haut des cieux ! (bis)

 

Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur,

Hosanna, hosanna au plus haut des cieux ! (bis)

 

Anamnèse

Il est grand le mystère de la foi...

Gloire à Toi qui était mort, gloire à Toi qui es vivant,

Notre sauveur et notre Dieu, viens Seigneur Jésus.

 

Notre Père

Notre Père, qui es aux cieux,

que ton nom soit sanctifié,

que ton règne vienne,

que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.

Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.

Pardonne-nous nos offenses,

comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.

Et ne nous laisse pas entrer en tentation

mais délivre-nous du Mal.

 

Car c’est à Toi qu’appartiennent le règne, la puissance et la gloire

pour les siècles des siècles.

Amen.

 

Agnus dei

Donne-nous la paix, Seigneur, Donne-nous ta paix. (bis)

 

Agneau de Dieu, qui enlèves le péché du monde,

Prends pitié de nous, Prends pitié de nous. (bis)

 

Agneau de Dieu, qui enlèves le péché du monde,

Prends pitié de nous, Prends pitié de nous. (bis)

 

Agneau de Dieu, qui enlèves le péché du monde,

Donne-nous la paix, Donnes-nous la paix. (bis)

 

chant de communion

Prenez et mangez, ceci est mon corps, prenez et buvez, voici mon sang !

Ouvrez vos cœurs ! Vous ne serez plus jamais seuls : Je vous donne ma vie.

 

Demeurez en moi, comme je demeure en vous,

Qui demeure en mon amour, celui-là portera du fruit.

Comme Dieu mon Père, ainsi je vous ai aimés.

Gardez mes paroles, vous recevrez ma joie !

 

Je vous ai choisis pour que vous portiez du fruit.

Gardez mon commandement et vous demeurerez en moi.

Comme je vous aime, aimez-vous d’un seul Esprit,

Je vous donne ma vie : vous êtes mes amis !

 

Je vous enverrai l’Esprit Saint, le Paraclet.

Il vous conduira au Père et fera de vous des témoins.

Cherchez, vous trouverez, demandez, vous obtiendrez,

Afin que le Père soit glorifié en vous !

 

chant d'envoi

La première en chemin, en hâte, tu t’élances, prophète de celui qui a pris corps en toi.

La Parole a surgi, tu es sa résonance et tu franchis des monts pour en porter la voix.

 

Marche avec nous, Marie, aux chemins de l’annonce,

Ils sont chemins vers Dieu, ils sont chemins vers Dieu.