Dimanche 25 Décembre 2022

Nativité du Seigneur – Année A / Couleur : Blanc

 

 

Messe à 10h30

en l'église Notre Dame de La Ville-aux-Dames

 


 

DÉROULÉ DE LA MESSE

CHANT d'entrée

Aujourd’hui le ciel s’est penché sur la terre,

Un Sauveur nous est donné.

Que la terre exulte et tressaille de joie !

Gloire à Dieu au plus haut des cieux.

 

5. En ce jour de sa naissance oublions nos divisions.

   Fortifiés dans l’espérance échangeons notre pardon.

 

6. Regardons cette humble Crèche où le Roi du monde dort

   Il a pris notre faiblesse et en lui nous sommes forts.

 

7. Adorons dans ce Mystère l’Enfant Roi, Dieu éternel,

   Il apporte sur la terre le salut, la joie du ciel !

 

KYRIE

Frères et sœurs, alors que nous sommes invités à demeurer fermes dans la foi, ancrés en Dieu, préparons-nous à célébrer le mystère de l’eucharistie, en reconnaissant que nous avons péché.

 

Je confesse à Dieu tout puissant, je reconnais devant vous, frères et sœurs, que j'ai péché en pensée, en parole, par action et par omission. Oui , j'ai vraiment péché. C'est pourquoi je supplie la bienheureuse Vierge Marie, les anges et tous les saints, et vous aussi, frères et sœurs, de prier pour moi le Seigneur notre Dieu.

 

Seigneur Jésus, Lumière née de la Lumière. Kyrie Eleison. (Bis)

 

O Christ, conseiller merveilleux, prince de la paix. Christe Eleison. (BIS)

 

Seigneur Jésus, reflet resplendissant de la gloire du Père. Kyrie Eleison. (BIS)

 

Que Dieu tout-puissant nous fasse miséricorde ; qu’il nous pardonne nos péchés et nous conduise à la vie éternelle. — Amen.

 

Gloria

Gloire à Dieu, Gloire à Dieu au plus haut des cieux. (Bis)

Et paix sur la terre aux hommes qu’il aime. Nous te louons nous te bénissons, nous t’adorons, nous te glorifions, nous te rendons grâce, pour ton immense gloire. Seigneur Dieu, Roi du ciel, Dieu le père tout-puissant. Seigneur, Fils unique, Jésus Christ, Seigneur Dieu, Agneau de Dieu, le Fils du Père ; Toi qui enlèves les péchés du monde, prends pitié de nous ; Toi qui enlèves les péchés du monde, reçois notre prière ; Toi qui es assis à la droite du Père, prends pitié de nous. Car toi seul es saint, toi seul es Seigneur, Toi seul es le Très-Haut : Jésus Christ, avec le Saint-Esprit Dans la gloire de Dieu le Père. Amen.

 

PREMIÈRE LECTURE

« Tous les lointains de la terre ont vu le salut de notre Dieu » (Is 52, 7-10)

Lecture du livre du prophète Isaïe

 

    Comme ils sont beaux sur les montagnes,

les pas du messager,

celui qui annonce la paix,

qui porte la bonne nouvelle,

qui annonce le salut,

et vient dire à Sion :

« Il règne, ton Dieu ! »

    Écoutez la voix des guetteurs :

ils élèvent la voix,

tous ensemble ils crient de joie

car, de leurs propres yeux,

ils voient le Seigneur qui revient à Sion.

    Éclatez en cris de joie,

vous, ruines de Jérusalem,

car le Seigneur console son peuple,

il rachète Jérusalem !

    Le Seigneur a montré la sainteté de son bras

aux yeux de toutes les nations.

Tous les lointains de la terre

ont vu le salut de notre Dieu.

 

    – Parole du Seigneur.

 

 

PSAUME

Ps 97 (98)

R/ La terre tout entière a vu le salut que Dieu nous donne.

 

Chantez au Seigneur un chant nouveau,

car il a fait des merveilles ;

par son bras très saint, par sa main puissante,

il s’est assuré la victoire.

 

Le Seigneur a fait connaître sa victoire

et révélé sa justice aux nations ;

il s’est rappelé sa fidélité, son amour,

en faveur de la maison d’Israël.

 

La terre tout entière a vu

la victoire de notre Dieu.

Acclamez le Seigneur, terre entière,

sonnez, chantez, jouez !

 

Jouez pour le Seigneur sur la cithare,

sur la cithare et tous les instruments ;

au son de la trompette et du cor,

acclamez votre roi, le Seigneur !

 

 

DEUXIÈME LECTURE

« Dieu nous a parlé par son Fils » (He 1, 1-6)

Lecture de la lettre aux Hébreux

 

À bien des reprises

et de bien des manières,

Dieu, dans le passé,

a parlé à nos pères par les prophètes ;

    mais à la fin, en ces jours où nous sommes,

il nous a parlé par son Fils

qu’il a établi héritier de toutes choses

et par qui il a créé les mondes.

    Rayonnement de la gloire de Dieu,

expression parfaite de son être,

le Fils, qui porte l’univers

par sa parole puissante,

après avoir accompli la purification des péchés,

s’est assis à la droite de la Majesté divine

dans les hauteurs des cieux ;

    et il est devenu bien supérieur aux anges,

dans la mesure même où il a reçu en héritage

un nom si différent du leur.

    En effet, Dieu déclara-t-il jamais à un ange :

Tu es mon Fils,

moi, aujourd’hui, je t’ai engendré ?

Ou bien encore :

Moi, je serai pour lui un père,

et lui sera pour moi un fils ?

    À l’inverse, au moment d’introduire le Premier-né

dans le monde à venir,

il dit :

Que se prosternent devant lui

tous les anges de Dieu.

 

    – Parole du Seigneur.

 

 

ÉVANGILE

« Le Verbe s’est fait chair, il a habité parmi nous » (Jn 1, 1-18)

Alléluia. Alléluia.

Aujourd’hui la lumière a brillé sur la terre.

Peuples de l’univers, entrez dans la clarté de Dieu ;

venez tous adorer le Seigneur !

Alléluia.

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

 

    Au commencement était le Verbe,

et le Verbe était auprès de Dieu,

et le Verbe était Dieu.

    Il était au commencement auprès de Dieu.

    C’est par lui que tout est venu à l’existence,

et rien de ce qui s’est fait ne s’est fait sans lui.

    En lui était la vie,

et la vie était la lumière des hommes ;

    la lumière brille dans les ténèbres,

et les ténèbres ne l’ont pas arrêtée.

 

    Il y eut un homme envoyé par Dieu ;

son nom était Jean.

    Il est venu comme témoin,

pour rendre témoignage à la Lumière,

afin que tous croient par lui.

    Cet homme n’était pas la Lumière,

mais il était là pour rendre témoignage à la Lumière.

 

    Le Verbe était la vraie Lumière,

qui éclaire tout homme

en venant dans le monde.

    Il était dans le monde,

et le monde était venu par lui à l’existence,

mais le monde ne l’a pas reconnu.

 

    Il est venu chez lui,

et les siens ne l’ont pas reçu.

    Mais à tous ceux qui l’ont reçu,

il a donné de pouvoir devenir enfants de Dieu,

eux qui croient en son nom.

    Ils ne sont pas nés du sang,

ni d’une volonté charnelle,

ni d’une volonté d’homme :

ils sont nés de Dieu.

    Et le Verbe s’est fait chair,

il a habité parmi nous,

et nous avons vu sa gloire,

la gloire qu’il tient de son Père

comme Fils unique,

plein de grâce et de vérité.

 

    Jean le Baptiste lui rend témoignage en proclamant :

« C’est de lui que j’ai dit :

Celui qui vient derrière moi

est passé devant moi,

car avant moi il était. »

    Tous, nous avons eu part à sa plénitude,

nous avons reçu grâce après grâce ;

    car la Loi fut donnée par Moïse,

la grâce et la vérité sont venues par Jésus Christ.

 

    Dieu, personne ne l’a jamais vu ;

le Fils unique, lui qui est Dieu,

lui qui est dans le sein du Père,

c’est lui qui l’a fait connaître.

 

    – Acclamons la Parole de Dieu.

 

HOMÉLIE

Profession de foi

Symbole de Nicée et Constantinople

 

Je crois en un seul Dieu, le Père tout puissant,

créateur du ciel et de la terre,

de l'univers visible et invisible,

Je crois en un seul Seigneur, Jésus Christ,

le Fils unique de Dieu, né du Père

avant tous les siècles :

Il est Dieu, né de Dieu, lumière, né de la lumière,

vrai Dieu, né du vrai Dieu

Engendré non pas créé, consubstantiel au Père ;

et par lui tout a été fait.

Pour nous les hommes, et pour notre salut,

il descendit du ciel ;

Par l'Esprit Saint, il a pris chair de la Vierge Marie,

et s'est fait homme.

Crucifié pour nous sous Ponce Pilate, il souffrit sa

passion et fut mis au tombeau.

Il ressuscita le troisième jour,

conformément aux Écritures,

et il monta au ciel ; il est assis à la droite du Père.

Il reviendra dans la gloire, pour juger les vivants

et les morts et son règne n'aura pas de fin.

Je crois en l'Esprit Saint, qui est Seigneur et qui donne la vie ;

il procède du Père et du Fils.

Avec le Père et le Fils, il reçoit même adoration et même gloire ;

il a parlé par les prophètes.

Je crois en l'Eglise, une, sainte, catholique et apostolique.

Je reconnais un seul baptême pour le pardon des péchés.

J'attends la résurrection des morts, et la vie du monde à venir.

Amen.

 

Prière universelle

R/ Sur la terre des hommes, fais briller Seigneur ton amour.

 

 

OFFERTOIRE

Instrumental

 

PRIÈRE EUCHARISTIque

Le prêtre : Priez, frères et sœurs :

            Que mon sacrifice qui est aussi le vôtre, soit agréable à Dieu le Père tout-puissant.

 

R/         Que le Seigneur reçoive de vos mains ce sacrifice à la louange et à la gloire de son nom, pour notre bien et celui de toute l’Eglise .

 

Sanctus

Saint ! Saint ! Saint le Seigneur, Dieu de l’univers. (bis)

 

Le ciel et la terre sont remplis de ta gloire.

Hosanna, au plus haut des cieux ! Hosanna, au plus haut des cieux !

 

Béni soit celui, qui vient au nom du Seigneur.

Hosanna, au plus haut des cieux ! Hosanna, au plus haut des cieux !

 

Hosanna (au plus haut des cieux)Hosanna (au plus haut des cieux)Hosanna.

 

Anamnèse

Proclamons le mystère de la foi :

Gloire à toi qui étais mort, Gloire à toi qui es vivant,

Notre Sauveur et notre Dieu : Viens, Seigneur Jésus !

Viens, Seigneur Jésus ! Viens, Seigneur Jésus !

 

Notre Père

Notre Père, qui es aux cieux,

que ton nom soit sanctifié,

que ton règne vienne,

que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.

Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.

Pardonne-nous nos offenses,

comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.

Et ne nous laisse pas entrer en tentation

mais délivre-nous du Mal.

 

Car c’est à Toi qu’appartiennent le règne, la puissance et la gloire

pour les siècles des siècles.

Amen.

 

Agnus dei

Agneau de Dieu, qui enlèves les péchés du monde, prends pitié de nous.

Agneau de Dieu, qui enlèves les péchés du monde, prends pitié de nous.

Agneau de Dieu, qui enlèves les péchés du monde, donne-nous la paix.

 

chant de communion

1.  Notre Dieu s´est fait homme pour que l´homme soit Dieu,

   Mystère inépuisable, fontaine du Salut. 

   Quand Dieu dresse la table, Il convie ses amis,

   Pour que sa vie divine soit aussi notre vie !

 

2. Le Seigneur nous convoque par le feu de l´Esprit

   Au banquet de ses noces célébrées dans la joie.

   Nous sommes son Église, l´Épouse qu´il choisit,

   Pour vivre son alliance et partager sa vie.

 

3. Merveille des merveilles, miracle de ce jour !

   Pour nous Dieu s´abandonne en cette Eucharistie.

   Chassons toute indolence, le Christ est parmi nous,

   Accueillons sa présence et offrons-nous à lui.

 

4. Dieu se fait nourriture pour demeurer en nous,

   Il se fait vulnérable et nous attire à lui.

   Mystère d´indigence d´un Dieu qui s´humilie

   Pour que sa créature soit transformée en lui.

 

5. Il frappe à notre porte le Seigneur Tout-Puissant,

   Il attend humble et pauvre, mendiant de notre amour.

   Dénué d´arrogance, sous l´aspect de ce pain

   Il se donne en offrande pour demeurer en nous.

 

6. Que nos cœurs reconnaissent en ce pain et ce vin

   L´Unique nécessaire qui surpasse tout bien.

   Ce que nos yeux contemplent, sans beauté ni éclat,

   C´est l´Amour qui s´abaisse et nous élève à lui.

chant d'envoi

Il est né le divin enfant,

Jouez hautbois, résonnez musettes !

Il est né le divin enfant,

Chantons tous son avènement !

 

Depuis plus de quatre mille ans,

Nous le promettaient les prophètes

Depuis plus de quatre mille ans,

Nous attendions cet heureux temps.

 

Ah ! Qu'il est beau, qu'il est charmant !

Ah ! que ses grâces sont parfaites !

Ah ! Qu'il est beau, qu'il est charmant !

Qu'il est doux ce divin enfant !